À quoi sert une prise MIDI ou USB sur un piano numérique ou un synthétiseur ?

Tous les pianos numériques et synthétiseurs ont des prises MIDI ou USB (to host) vous permettant de les raccorder à votre ordinateur. Cet article a pour but de vous indiquer comment une connexion avec ces prises se compare à une connexion audio (sur la prise casque par exemple) et quels sont les usages et les limitations d’une telle connexion.

MIDI et USB, même combat

Les liaisons MIDI et USB transportent les mêmes informations et sont fonctionnellement identiques dans la grande majorité des cas.

Nous parlerons dans le reste de l’article d’une liaison MIDI, mais il s’applique aussi à une liaison USB.

Quand préférer les prises MIDI ?

La principale restriction liée à une prise USB est qu’elle ne peut servir qu’à relier un clavier ou un instrument de musique à un ordinateur. Vous ne pourrez pas relier un piano numérique à un synthétiseur à l’aide d’une liaison USB. Cette restriction justifie une préférence des liaisons MIDI usuelles dans certains contextes.

La connexion MIDI et le format MIDI

Les informations échangées par une liaison MIDI

Les informations échangées par une connexion MIDI sont très différentes d’une connexion audio. Alors qu’une liaison audio transporte le son, une liaison MIDI ne transporte que des informations telles que :

  • les instruments utilisés (piano, violon, flute…),
  • les notes jouées, leurs nuances (intensités),
  • l’enfoncement des pédales,
  • les paramètres des effets (réverbération, chorus, etc.),
  • des paramètres de contrôle du son (contrôleur de souffle pour contrôler les sons des instruments à vent, paramètres relatifs au timbre, à l’attaque et la décroissance du son pour des synthétiseurs, etc.).

Les fichiers MIDI (ou SMF pour Standard MIDI File) enregistrent en plus le tempo ainsi que la durée des notes (moments où elles commencent et s’arrêtent). L’absence de son dans ces enregistrements les rend très compacts.

Une manière de représenter graphiquement le contenu d’un fichier MIDI est la forme dite piano-roll qui est comparable aux bandes de papier perforé des orgues de Barbarie. Vous trouverez ci-dessous la représentation d’un clavier de piano et en vis-à-vis quand ces touches sont enfoncées : plus le rectangle est long, plus la touche est maintenue longtemps. Par ailleurs, dans la frise du dessous, sont représentées les nuances à appliquer à chaque note (il faudrait utiliser un zoom pour avoir une vision moins confuse).

Vue "piano-roll" d'un fichier MIDI

Vue « piano-roll » d’un fichier MIDI.

Écouter un enregistrement MIDI : génération du son

Pour rejouer et écouter un enregistrement MIDI, il faut recréer le son avec un générateur sonore qui s’appuie généralement sur des banques d’échantillons. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • prendre l’instrument utilisé lors de l’enregistrement : c’est le seul moyen d’assurer la fidélité ;
  • utiliser le générateur sonore par défaut du système d’exploitation : le résultat sera souvent de très mauvaise qualité ;
  • utiliser d’autres instruments ou des logiciels spécialisés. Le résultat pourra être bon mais sera différent de celui entendu lors de l’enregistrement. Par ailleurs les logiciels de bonne qualité peuvent être onéreux.

D’une certaine manière, un enregistrement MIDI se compare à la transcription écrite d’un discours. Pour convertir à nouveau ce texte en son, il vous faut un narrateur et la qualité rendue dépendra directement de ce dernier.

Quelques exemples

Prenons l’Invention n°1 de J.S. Bach jouée au piano. Un enregistrement audio sera restitué de la même manière quelque soit l’équipement utilisé pour la restitution. Cela peut donner la bande son suivante :

Réalisons un enregistrement MIDI (Invention-1.mid). Joué avec la synthèse intégrée à Windows, le résultat sonnera bien différent :

Utilisons un logiciel de conversion MIDI vers MP3 qui dispose de sa propre banque de son (en l’occurrence Meowmidi2mp3), nous obtenons encore un autre résultat :

Toutefois, le fichier MIDI produit permet des modifications impossibles sur l’enregistrement audio. On peut par exemple changer le piano par un clavecin, ce qui donne :

Les particularités de la liaison MIDI présentent donc des avantages : on peut par exemple changer les notes ou les instruments associés à un enregistrement MIDI. En revanche, comme l’équipement ayant servi lors de l’enregistrement est nécessaire pour le jouer avec fidélité, l’usage de fichiers MIDI comme moyen d’échange est déconseillé dans la plupart des cas.

Utilisations de la prise MIDI

Utiliser de nouvelles sonorités

Vous pouvez utiliser une connexion MIDI pour avoir accès à des sonorités supplémentaires que n’offre pas votre piano numérique.

Pour cela, vous pouvez utiliser votre ordinateur avec des logiciels spécialisés appelés instruments virtuels. Il existe une gamme assez vaste de tels logiciels : des synthétiseurs destinés à produire des sons sur mesure, tout comme des banques de sons reproduisant des instruments acoustiques. Pour vous donner une idée de la variété des logiciels disponibles (et de leur prix), vous pouvez consulter la boutique en ligne bestservice qui présente l’avantage d’avoir un catalogue riche et classé.

On peut citer en particulier les pianos virtuels spécialisés pour la restitution du son de piano. Ces derniers peuvent surpasser la qualité d’un piano numérique puisqu’il ne sont quasiment pas limités en espace pour stocker leurs banques de sons (typiquement plusieurs Go contre 256Mo pour certains pianos numériques).

La vidéo suivante vous donne un aperçu d’une trentaine de pianos virtuels. (Pour accéder à la liste des logiciels et les moments où il sont démontrés, cliquez sur le titre pour ouvrir la page Youtube et déroulez le descriptif — bouton « Plus »).

Enregistrer, éditer et restituer

Tout comme en audio, vous pouvez vous enregistrer au format MIDI à l’aide de logiciels spécialisés. On citera Anvil Studio qui est gratuit mais propose des options payantes. D’autres logiciels peuvent aussi vous intéresser : Cubase, Ableton Live, Reaper, Mixcraft. Ces logiciels permettent la présentation de l’enregistrement sous forme dite piano-roll présentée plus haut. Certains comme Anvil Studio, Mixcraft ou Cubase peuvent aussi présenter l’enregistrement sous forme de partition. Vous pouvez utiliser ces vues pour corriger une fausse note par exemple.

Si l’on n’a pas de besoins particuliers d’édition ou de modification, il n’y aura pas d’avantages comparés à un enregistrement audio.

L’intérêt majeur apparaît lorsque ce type de logiciel est couplé à des instruments virtuels (qui offrent rarement des fonctions d’enregistrement intégrées). De plus, il est aussi possible de produire des accompagnements en enregistrant sur plusieurs pistes les différents instruments.

Virtual Studio Technology (VST)

Le couplage entre un logiciel d’édition MIDI et un instrument virtuel nécessite des conventions communes d’échange. Le standard correspondant le plus répandu est VST (Virtual Studio Technology). On appelle les instruments virtuels supportant ce standard VSTi (VST instrument). D’autres standards existent : sur Mac vous trouverez aussi les plugins AU (Audio Unit) supportés par Garage Band par exemple.

Jouer des fichiers MIDI sur son piano numérique

Si vous obtenez des fichiers MIDI sur Internet et souhaitez les jouer sur votre piano numérique, il faudra que les instruments concordent : que le piano soit joué avec un son de piano, le violon avec un son de violon, etc.

Afin de permettre cela, certains pianos numériques identifiés dans le comparatif des pianos numériques disposent d’une palette d’instruments  normalisée sous les appellations GM, GS ou XG. Ces indications vous garantissent la possibilité de restituer la plupart des fichiers MIDI que l’on trouve sur Internet. Sans une telle palette, il faudra faire attention à ne choisir que des œuvres qui se limitent aux sons disponibles sur votre piano.

Une fois votre composition réalisée, une fonction d’export au format WAV ou MP3 vous permettra d’obtenir un fichier échangeable.

Saisir une partition

Avec certains logiciels, vous pouvez utiliser une connexion MIDI pour simplifier la saisie d’une partition en enregistrant directement sous forme de partition ce que vous jouez. Vous pouvez devoir corriger des problèmes de rythme si le tempo n’est pas suffisamment respecté ou avec les triolets. La plupart des logiciels permettent aussi de sélectionner une durée de note et jouer successivement les notes au clavier sans avoir à les jouer en rythme (le logiciel libre MuseScore n’offre d’ailleurs que ce mode).

Réciproquement, vous pouvez composer une musique avec un logiciel d’édition de partition et utiliser la liaison MIDI pour écouter la composition sur votre piano. Un export MIDI vous permet aussi de le jouer avec des instruments virtuels si vous en avez.

Utiliser d’autres logiciels

D’autres logiciels sont aussi utilisables avec une connexion MIDI :

  • Synthesia qui joue des fichiers MIDI avec une animation présentant les notes jouées.
  • Des logiciels vous permettent de transformer votre piano numérique en arrangeur : Onyx arranger de NTonyx ou Varranger2.
  • Avec certains pianos numériques, vous pouvez télécharger des fichiers MIDI vers ou depuis la mémoire du piano. Avec certains Yamaha, il vous faudra le logiciel Yamaha Musicsoft Downloader. Pour les Casio qui supportent ce type d’échange, il vous faut activer un mode qui fait passer le piano pour une clé USB… une liaison USB est alors requise.

Faites-vous plaisir

Vous venez de voir les limitations et les avantages d’une liaison MIDI comparée à une liaison audio. Ces types de liaison sont plus complémentaires que concurrentes :

  • la prise MIDI sert principalement à offrir une palette d’instruments et de fonctions plus large.
  • la prise audio est plus adaptée à l’enregistrement du son de votre piano.

À vous de choisir celle qui vous convient le mieux pour votre usage.

6 commentaires

  1. Yoda

    bonjour, personnellement, j’utilise synthésia pour écouter et voir comment jouer sur le piano. On peut avec ce logicielle modifier à volonté le type d’instrument (main G et/ou D).
    Et pour créer des fichiers midi, j’utilise musescore 2.0 qui est gratuit. je peux ainsi créer le fichier midi pour la partition que mon prof de musique m’a donné à étudier. C’est très pratique, ca m’aide beaucoup.

    Répondre
  2. Fèvre

    Bonjour, est-il possible avec cette prise midi d’avoir une accompagnement de basse ou de batterie? qui remplacerait par exemple une boite à rythme? et surtout sous quelles conditions d’équipement…et de savoir-faire informatique? (j’ai 60 ans et je ne suis pas née avec une console dans les mains…). Merci.

    Répondre
    • Fnor

      Bonjour Fèvre,

      Tu ne pourras pas jouer avec ton piano des sons qu’ils n’a pas à l’origine. C’est faisable en utilisant des sons virtuels et un logiciel adapté, mais les solutions toutes faites me semblent nettement plus faciles à appréhender.

      Soit des pistes toutes faites (ceci par exemple) ou bien en les créant soi-même (avec ce genre d’outils).

  3. Nini

    Bonjour, je suis sur mac et j’ai essayé le logiciel GarageBand qui est déjà intégré et qui lit les fichiers midi :)

    Répondre
  4. motcha

    Bonjour,

    Si j’ai bien compris, avec une prise Host-to-USB, je pourrai utiliser un fichier MIDI sur mon ordinateur pour une aide à l’apprentissage sur le Yamaha S52 ?

    Répondre
  5. Floyer

    Bonjour,

    Cela dépend de ce que tu appeles « aide à l’apprentissage ». Avec une telle liaison, tu peux faire jouer un fichier MIDI de piano à ton piano (avec Anvil Studio par exemple… penser à installer le driver Yamaha).

    Pour télécharger le fichier dans le piano et lancer l’enregistrement depuis le piano (ce qui peut se révéler plus pratique), il faut Yamaha MusicSoftDownloader. Le S52 n’est pas dans la liste des équipements supportées, mais comme le S51 y est, on peut espérer que le S52 soit supporté et que la liste ne soit pas à jour.

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.