Apprendre en autodidacte

Après avoir parlé des professeurs et des méthodes, on en vient forcément à l’apprentissage autodidacte. De nombreux amateurs commencent comme de cette manière car cela semble facile, mais voyons ce qu’il en est vraiment.

Piano coloréLes avantages

Je pense qu’on peut résumer tous les avantages en un seul argument : vous êtes entièrement libres. Vous choisissez les morceaux que vous travaillez, combien de temps vous y consacrez, comment vous les abordez, jusqu’à quel point vous voulez les perfectionner, vos horaires, …

Seulement voilà, l’entière liberté n’est peut-être pas la meilleure chose car vous risquez d’avoir des lacunes dans biens des domaines…

Les dangers

Vous n’aurez aucune méthode pour travailler vos morceaux. J’entends par là au niveau musical ;)

Vous risquez très fort de développer de mauvaises habitudes et, pire, de ne même pas en être conscient ! J’évoque ce problème en parlant des morceaux (trop) difficiles.

Vous serez seul juge de vos progrès. Certains professeurs tirent les élèves vers le haut, n’y comptez pas ici.

Si vous perdez votre motivation, personne ne sera là pour vous relancer. Au début, vous serez toujours très motivés mais ne nous leurrons pas : lorsque les semaines puis les mois passeront, vous serez confrontés à des difficultés de plus en plus grande sans trop savoir comment y faire face. Beaucoup de pianistes arrêtent « bêtement » car ils ne se voient plus progresser comme au début.

Les cas où c’est envisageable

Vous l’aurez compris, je ne suis pas pour la pratique en autodidacte. Du moins pas telle quelle, car il y a deux cas où je pense que la méthode en autodidacte se justifie.

Premièrement, si vous avez déjà un niveau de piano suffisant en ayant pris des cours par le passé afin d’acquérir une bonne méthode, des bases techniques, des outils pour régler les problèmes qui pourraient se poser à vous, etc… Il faut je pense compter deux bonnes années de cours avant de pouvoir travailler en autodidacte, mais ça dépendra fortement du niveau des pièces que vous souhaitez apprendre.

Ensuite, si vous avez déjà un professeur mais que vous souhaitez travailler en plus de votre côté. Cela peut-être soit parce que le cours n’est pas assez long pour aborder tout ce que vous travaillez (c’est mon cas), soit parce que vous souhaitez travailler un style que votre professeur n’enseigne pas tel que le jazz ou le blues.

Dans ces deux cas, les risques de développer de mauvaises habitudes sont limités car vous avez des bases solides au piano.

Le mot de la fin

Je ne dis pas qu’il est impossible de jouer correctement du piano en étant autodidacte, car certains y arrivent, mais la plus grande majorité des personnes arrêtent en cours de route. Avez-vous vraiment envie de parier votre avenir au piano ?

18 commentaires

  1. Zineb

    Mais pour ceux qui n’ont pas la possibilité d’avoir un professeur et veulent quand même apprendre à jouer ?

    Répondre
    • Fnor

      Même si je conseille à tous ceux qui souhaitent acquérir un certain niveau de prendre un professeur, je comprends que cela soit impossible pour certains. Il existe alors les méthodes pour piano.

      Quand je mentionne autodidacte, je parle ici des personnes qui apprennent tout toute seule, c’est-à-dire qui prennent une partition, la travaille et passe à la suivante. Bien souvent cela ne les mène pas très loin.

      Les utilisateurs de méthode peuvent également être appelés autodidactes, mais c’est totalement différent. Les niveaux des pièces jouées augmentent graduellement, des conseils sont donnés au fur et à mesure, etc. Les progrès sur le long terme ne seront pas du tout les mêmes.

  2. Zineb

    Je ne tiens pas forcement à devenir professionnel, je veux juste être capable de jouer des morceaux qui me plaisent, pas trop difficile mais pas trop facile non plus, si vous voyez ce que je veux dire :) @Fnor

    Répondre
    • Fnor

      @Zineb
      Je vois tout à fait, mais bien jouer ne veux pas forcément dire professionnel ;)

      L’avantage des cours ou des méthodes c’est aussi de développer une méthode pour faire face aux morceaux de plus en plus difficile. Ainsi on sait par où commencer, comment décomposer les difficultés, etc. Ce n’est pas forcément évident de travailler les morceaux méthodiquement si on ne l’a jamais appris. Mais c’est pour apprendre cela qu’il existe des sites comme Humeur Piano ^^

  3. Zineb

    Ah d accord :)
    Comment faire pour apprendre un morceau en utilisant une certaine méthode ?
    En parlant de méthodes, j’ai entendu parler d’une « méthode rose ». Je m’y connais pas trop. Voulez vous bien m’en dire un peu plus ?

    Répondre
    • Fnor

      Une méthode (à la différence d’un professeur justement) ne propose mais de travailler n’importe quel morceau, mais uniquement ceux qui sont compris dans dans la méthode (parfois des airs connus simplifiés, parfois des compositions de l’auteur…). Cependant à force d’apprendre des morceaux on finit par comprendre comme la méthode les aborde et par pouvoir imiter cette approche avec d’autres morceaux.

      La méthode rose est effectivement une méthode pour piano. Elle est assez vieille, mais fait des parties des plus connues et des plus utilisées. Cependant il me semble difficile d’apprendre uniquement avec une méthode textuelle qui n’illustre pas son propos par des exemples (beaucoup sont utilisées par des profs en cours, qui font alors les exemples), surtout si on a pas des notions de solfège au préalable.

  4. Zineb

    J’ai commencé à apprendre le solfège il y a deux mois environ, je me débrouille très bien avec la lecture de la clé de SOL, ça va avec la clé de FA aussi mais je ne suis pas assez rapide, j’ai une amie qui fait du piano depuis 7 ans, elle me file des coups de mains de temps à autre quand j’ai du mal avec quelque chose.
    Merci pour ces informations utiles. Quelles méthodes me conseillez vous à ce stade ? Est ce que ces méthodes existent en forme de bouquins ou de DVD … ?

    Répondre
    • Fnor

      Si tu as des notions de solfège, alors tu pourrais te passer des audios/vidéos. C’est normal de ne pas lire très rapidement au début, cela vient avec la pratique et deux mois c’est tout récent !

      Ce serait sans doute intéressant de regarder des recueils de partitions organisés par difficultés (souvent des simplifications de thèmes connus). Malheureusement je m’y connais assez peu pour dire de vraiment te conseiller, cela dépend aussi de tes goûts (classique, blues, jazz, variété…). La collection pianorama est assez connue et comprends un peu tous les styles, et est abordable pour un débutant. Je ne l’ai pas encore, mais je compte corriger cela assez rapidement.

      Cependant si tu as un magasin qui vend des partitions près de chez toi, n’hésite pas à lui rendre visite et il te conseillera en fonction de tes bien mieux que je ne pourrais le faire. C’est son métier :)

  5. Livia

    Bonjour ! Je m’appelle Livia et je suis au gros besoin !
    Il y a peu de temps ( environ 1 mois et demie ) que je me suis mis au piano,
    Seulement voilà j’ai appris les bases etc , mais arrivée à un stade ( gammes majeures et mineures et les intervalles ) je ne comprends vraiment plus rien du tout !
    Et au faite , je ne fais pas de solfège de plus je n’ai pas de cours particuliers cependant ce n’est pas ce qui m’empêche de vouloir m’avancer , et aussi je n’ai pas de piano , ma soeur veux bien alors m’en acheter un électrique ( petit ) que quand j’aurais appris toute les bases pour savoir lire une partition et connaitre le clavier d’un piano . Je n’ai rien alors pour m’entraîner et pour progresser et corriger mes erreurs , et je crois qu’au final sa n’en vaux vraiment pas la peine , pourriez vous me donner votre avis sur tout cela , j’ai 12ans et cela fait un mois que j’ai commencer en écoutant un morceau de Bethoveen au piano écrit par un jeune artiste de piano depuis je me suis lancer .. Mais je ne m’y retrouve plus , et je n’y comprends plus rien du tout .. Aidez moi ! HELP ! ! ! ! ! !

    Répondre
    • Fnor

      Le solfège peut s’apprendre sans piano. Il y a énormément de ressources sur internet pour apprendre le solfège (un point pour démarrer ici), et des logiciels pour contrôler ses progrès (GNU solfège présenté sur ce blog, par exemple).

      En revanche, apprendre le piano sans avoir de piano pour pratiquer n’est pas possible… Un piano numérique serait vraiment mieux pour progresser (cf. les conseils ici), mais un synthé est toujours mieux que rien.

  6. Dgé

    Je pense qu’on peut apprendre seul a condition d’avoir déjà un certain niveau en musique car en fait il faut bien comprendre que le débutant complet n’apprends pas seulement à jouer de son instrument, il apprend en même temps « la musique ». Pour lui, à moins qu’il soit particulièrement doué, je pense que le prof est nécessaire.

    Ce que j’entends par « la musique », ce n’est pas a proprement parler le solfége qui n’est qu’un outil, on peut très bien apprendre sans savoir lire une note. Ceci dit c’est un outil très pratique qu’il vaut mieux maitriser.

    Ce que je veux dire c’est plutôt des chose comme savoir suivre un tempo, le sentir, avoir une oreille un minimum éduqué, le sens de la mélodie, comprendre un minimum les accords,… bref « connaître » la musique

    J’ai appris la guitare en autodidacte pendant 20 ans, ça n’a pas toujours été facile mais depuis l’ere informatique mon niveau à carrément fait un bon. De nos jour, l’ordinateur et internet sont vraiment une aide précieuse pour celui qui apprend seul (pas seulement la musique d’ailleurs)

    Depuis un an j’apprends le piano et grace à l’informatique, le net et surtout au sens de la musique que j’ai acquis. Je progresse beaucoup plus vite que je ne l’aurai espéré. Certes je ne prétend pas devenir un virtuose mais je prends énormément de plaisir à jouer des versions plus ou moins simplifiées de pieces comme les gnossiennes et gymnopedies de Satie, la marche turque ou encore la musique de l’arnaque,…

    J’utilise en parallèle les partitions et l’excellent Synthesia ainsi que des conseils sur quelques précieux sites comme celui-ci. Un peu une ou deux méthodes aussi.

    Répondre
  7. Serge54

    Je cite : » De nombreux amateurs commencent de cette manière car cela semble facile ».
    Je crois plutôt que si l’on commence de cette manière, c’est pour des raisons financières. Un prof, c’est certainement très bien, mais ce n’est pas gratuit. On va me dire: « Oui, mais tu as quand même acheté ton piano? ». Dans mon cas, ce piano (un piano droit ancien dont j’ai oublié la marque) a été récupéré chez une amie décédée. Il était tout désacordé mais je voyais enfin l’occasion de réaliser ce vieux rêve: jouer du piano. Puis à mon anniversaire; mes proches voyant que je m’y accrochais bien, se sont mit ensemble pour me payer le Roland G800 d’occasion qui accompagne toutes mes soirées. Mais je n’ai toujours pas les moyens de me payer un prof, bien que je sois conscient de l’utilité.

    Répondre
  8. Muriel

    Je suis d’accord avec Serge54, et je suis dans ce cas. Je n’ai pas les moyens de me payer un prof malheureusement, mais je dispose d’un vieux piano dont nous avons hérité d’une grand mère décédée récemment. D’où mon envie d’apprendre, quand on a la chance d’avoir un instrument comme celui là on ne peut décemment pas le laisser prendre la poussière ! Je sais déjà quels morceaux je veux apprendre à jouer…

    Mais j’ai bien l’impression que c’est plus difficile que je le croyais, un prof semble malgré tout indispensable.

    Répondre
  9. Nat

    Bonjour,
    J’ai lu presque tous les articles qui sont bourrés de bons conseils donc merci pour ce site !
    Cependant cet article me taraude car je me sens concernée. Je suis une autodidacte (pas de prof ni de méthode achetée, juste de l’acharnement pour comprendre le solfège et jouer les partitions qui me plaisent).
    Je te rejoins sur tous les points sauf sur tes cas envisageables car je me considère comme ni l’un ni l’autre. Je ne suis pas du tout « scolaire » c’est à dire que je n’aime pas avoir un prof qui me dit quoi faire et qui me botte les fesses si je travaille pas assez (ce qui a l’effet contraire). Je préfère qu’on me donne la théorie et me demerder toute seule pour le travail à faire derrière (c’est d’ailleurs pour ça que j’étudie à la Fac). J’ai besoin de trouver MA motivation et MA méthode de travail. De plus, je n’ai pas forcément envie de devenir ce que mon prof voudrait faire de moi (je ne compte pas devenir une Mozart moderne ni poser mon fessier devant un jury de concours: je veux juste prendre du plaisir).
    Seulement comme tu l’as dit, au bout d’un moment on peut se heurter à un mur et ne plus savoir comment avancer. Ça m’est arrivée et j’ai pris des cours ce qui a failli me dégoûter définitivement du piano (j’avais sûrement pas dénichée la meilleure prof mais je suis vaccinée contre les cours de piano ça c’est sûr).
    Et donc aujourd’hui je pense me débrouiller plutôt bien (d’après la prof que j’ai eu quelques heures, j’ai un bon positionnement et un bon rythme).
    Pour conclure je pense qu’une personne qui est capable de se prendre en main concernant la motivation et la méthode de travail peut s’en sortir très bien voire aussi bien qu’avec un professeur. J’aurai arrêté depuis longtemps si j’avais eu un prof. Il faut « juste » de la rigueur (mettre son métronome, jouer lentement et par partir, cerner ses défauts et les corriger, s’écouter et écouter des pros pour s’améliorer,…)

    Désolée pour le pavé mais ça me brûlait de réagir ^^ »

    Répondre
    • Fnor

      Salut Nat, et merci pour ton commentaire !

      Je suis d’accord avec toi, certaines personnes peuvent s’en sortir sans professeur et atteindre un bon niveau. Ils sont plusieurs à l’illustrer sur youtube. Cependant ce n’est pas quelque chose que je conseillerais sur ce site. D’une part cela concerne une minorité de personnes, et d’autre part je pense que ceux pour qui ce style d’apprentissage est adapté arriveront à cette conclusion eux-mêmes comme tu l’as fait. Conseiller cela influencerait des personnes qui ne sont pas faites pour l’apprentissage en autodidacte qui rencontreront des problèmes et de la frustration…

      Concernant tes remarques sur les professeurs, cela dépend… tu peux très bien tomber sur un professeur qui choisit des morceaux que tu aimes, mais il ne pas être complètement fermé et ne vouloir joué qu’un morceau ou qu’un style… ça limite l’apprentissage. Personnellement j’arrivais avec des partitions pour une trentaine de morceau, et mon prof choisissait dedans quelque chose qui présentait un intérêt par rapport à mon niveau et mes lacunes, tout en me plaisant. Evidemment je ne ferais pas ça à un premier cours car il faut que le professeur nous connaisse un peu pour avoir un jugement correct.

      Après bien sûr cela dépend des profs mais, en particulier en cours privé, c’est faisable :)

  10. maeva

    bonjour je sais qu’il serait préférable d’apprendre avec des cours donner par un professeur mais je n’ ai pas forcement les moyens de me payer des cours et l’autodidacte reste ma seule issu mais après avoir lu votre article je ne sais plus quoi faire sois commencer seule et finir avec un professeur après de longue économie et avec une probabilité d’avoir pris de mauvaise habitude ou attendre encore des années avant de pouvoir commencer ce merveilleux instrument qu’est le piano. je n’ai pas envie d’attendre mais je ne veux pas prendre le risque d’abandonner. merci et veuillez m’excuser pour toute les fautes d’orthographe je pense quelle sont du a mon jeune age cordialement

    Répondre
    • Fnor

      A choisir entre « piano sans prof » et « pas de piano », je choisirais piano sans prof. Cependant, j’éviterais également de prendre des morceaux compliqués, car cela assure quasiment le développement de mauvaises habitudes.

      Pour commencer j’essayerais de trouver un recueil de morceaux pour débutant et suivrait les morceaux proposés, avec les quelques conseils en annotation. Idéalement, les difficultés seront introduites au fur et à mesure… Au début on ne joue que des morceaux à 5 doigts, avec des rythmes faciles, puis on commence à déplacer les doigts etc…

      C’est moins impressionnant que de jouer des morceaux de pop récent avec des vidéos youtube, mais je pense que c’est une stratégie plus sûre pour rester sur de bonnes bases en progressant. Tu peux lire les astuces des autres articles et demander des conseils sur le forum :)

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.