Cinq avantages d’avoir un professeur de piano

On conseille souvent aux débutants de prendre un professeur de piano afin d’apprendre à jouer correctement, mais pourquoi donc ? Qu’est-ce qui rend un professeur indispensable à tout bon apprentissage ?

Je vous propose de le découvrir en vous présentant selon moi les cinq plus gros avantages que procurent un professeur de piano.

1. Il voit les erreurs

C’est je pense l’atout majoritaire d’un professeur. On peut toujours corriger ses erreurs, mais encore faut-il en être conscient ! Les manuels et méthodes pour piano peuvent mettre en garde par rapport aux erreurs les plus courantes mais il est probable que vous en attrapiez quand même.

Piano quatre mainsUn prof de piano verra tout de suite ce qui ne va pas et vous le dira clairement. Il parlera de votre cas précis et non de façon générale.

2. Il sait comment corriger les erreurs

Après qu’il ait pointé vos erreurs, il vous donnera une ou plusieurs façons de vous exercer afin de gommer ce défaut. Ses conseils seront généralement très bénéfiques car les exercices qu’il vous proposera auront été rodés par des centaines d’autres étudiants et correspondront bien à ce que vous recherchez.

On peut trouver de nombreux conseils dans des méthodes ou sur internet, mais il est parfois compliqué de trouver la bonne solution dans votre cas.

3. Il oriente votre travail

Le professeur vous guidera dans le choix des morceaux que vous jouerez. Il ne vous imposera pas de jouer les morceaux qu’il a décidés, c’est un mythe qu’il faut casser. Par contre, il pourra vous signaler qu’un morceau est peut-être un peu trop difficile pour vous pour le moment, et vous rediriger vers un autre morceau qui vous permettra plus tard de jouer le morceau que vous vouliez.

Il vous guidera aussi au sein du morceau : il mettra en évidence les passages difficiles et comment vous pouvez les travailler. Il vous conseillera pour le doigté ainsi que l’utilisation de la pédale et bien d’autres choses encore.

4. Il vous stimule

Savoir que quelqu’un vous écoutera d’ici une semaine vous stimulera et vous donnera envie de progresser afin de pouvoir jouer ce qui a été demandé. C’est exactement comme une audition publique pour laquelle vous voulez absolument avoir le meilleur résultat possible. Cela vous fixera des petits objectifs à atteindre régulièrement.

Professeur de piano

Prenez-vous des cours de piano ?

Il pourra aussi vous demander des choses dont vous ne vous sentez pas capable mais qui une semaine plus tard vous paraîtront presque naturelles. Vous remarquerez ainsi que vos progrès sont peut-être plus grands que vous ne le pensiez.

5. C’est une oreille externe, objective

Etre pianiste signifie souvent être seul, et cela peut peser. Certains pianistes rejoignent des groupes ou des chorales afin de palier ce manque de contact, d’autres choisissent de publier leurs vidéos sur internet.

L’avantage du professeur est qu’il vous donnera un avis objectif de votre interprétation alors que si vous montrez ce que vous jouez à des non-pianistes, il est fort possible que cela paraisse parfait à leur yeux. De même, il saura ce que vous avez enduré pour en arriver là.

Alors, prendrez-vous un professeur de piano ?

On peut encore signaler qu’il vous fera peut-être découvrir d’autres morceaux que vous adorerez. Personnellement j’apporte toujours au cours des partitions de mon choix, mais mon professeur m’en propose parfois d’autres que je décide de jouer car je les aime autant sinon plus !

Cela fait six arguments, je sais, mais il est difficile de résumer tout ce qu’apporte un professeur en seulement cinq points !

Et vous, pourquoi avez-vous décidé d’avoir un professeur ?

8 commentaires

  1. lilou

    J’ai un piano depuis fin 2005. Jusqu’à fin 2006, j’ai travaillé des morceaux tels que 1er prelude de Bach toute seule, à l’aveuglette, en jouant n’imorte comment. Fin 2006, j’ai commencé la Méthode Colin. Une VRAIE méthode d’apprentissage du piano, pas un de ces recueils dont je ne compte plus le nombre que je possede… J’ai travaillé avec cette méthode un peu comme je pouvais : mon piano et moi on était à 400km l’un de l’autre… Je ne travaillais que quand j’étais chez mes parents pendant 6 mois. Mias j’ai quand meme bien avancé. Puis j’ai pu avoir mon piano chez moi, et la, des progres phenomenaux ! Seul petit bémol, à partir de la série 4 (4eme trimestre d’apprentissage de la méthode), M. Colin ne donne plus trop d’explications sur comment il faut faire les choses… Et la catastrophe… Je ne pouvais plus suivre. J’étais à la limite d’abandonner mon reve de petite fille… Et puis, je me suis dit : « il serait peut etre temps de prendre des cours… » Je les ai commencé en janvier 2008. Depuis, je suis mes cours et je poursuis la methode colin ! ! ! Et je suis super contente !

    Lilou

    Répondre
  2. crysos

    J’ai aussi un prof depuis mes débuts il y a 5 ans.
    Avec le recul, travailler seul sans prof me semble impensable tellement la tâche est immense et complexe; le piano c’est l’Himalaya.
    Sans prof j’aurais abandonné depuis longtemps !!

    Répondre
  3. anne30

    tout à fait d ‘accord avec Crysos !!!!!!!!!!!!!!! Le piano c’est génial , mais parfois fastidieux ( je re- débute ) depuis 1 an & demi , mais j’arrive à jouer des chansons du genre  » chansons françaises  » ( Sanson , Berger … ) et bien que restant très humble en comparaison : eh bien je me fais plaisir et je progresse grace aussi à ma prof . Mais j’apprend toujours les morceaux seule et elle m’aide après . Bon courage à tous !!

    Répondre
  4. Marie-Danielle

    J’apprends à jouer du piano avec l’aide d’ une magnifique enseignante depuis deux mois. Dans le passé, j’ai pris des cours, mais, j’ignore pourquoi, cela n’a jamais donné de très bons résultats. J’ai aussi appris pendant quelque temps toute seule avec des méthodes , qui sans prof, ne mènent pas loin. J’ai eu le temps d’acheter un piano, de le vendre deux ans plus tard pour finalement en racheter un autre parce que ce rêve ne voulait pas s’éteindre. Je le sais, je n’abandonnerai plus.

    Mon but s’est légèrement transformé : avant, je voulais passionnément devenir pianiste en un rien de temps ; aujourd’hui, l’important est d’apprendre à jouer, avoir le sentiment d’avancer chaque jour . J’ai du plaisir à pratiquer les gammes, les accords, enfin tout ce qui concerne la technique. J’ai une merveilleuse prof qui me guide toutes les semaines. Je suis vraiment heureuse. Je sais maintenant jouer Dreaming de Shumann, version débutant/intermédiaire, bien entendu ! La vie est belle !

    Merci à l’auteur de ce site. Je suis contente de vous avoir repéré parmi tous les forums de piano. :)

    Répondre
  5. cricri

    J’ai une prof, et il m’a fallu deux ans pour me rendre compte que je perdais mon temps… pas de notion de pédagogie… rien ! Le désert ! Cà, c’est sûr, je joue quelques morceaux, mais elle n’y est pas pour grand chose. C’est mon acharnement qui a payé ; le fait que je me lève à 06h00 du mat pour jouer par exemple. Je ne l’ai jamais entendue jouer !!!
    Bonjour la frustration en sortant de ses cours. Elle se permet des réflexions sarcastiques… baille , soupire… l’horreur. C’est décidé, je profite des vacances à venir, j’arrête définitivement son cours.
    C’est difficile de trouver un bon prof ? (j’imagine…)

    Répondre
    • Fnor

      Question difficile puisque cela peut varier pour chacun : certains ont besoin d’être poussés, d’autres n’aimeront pas du tout…

      Pour essayer de répondre simplement, je dirais qu’un bon prof serait caractérisé par deux choses :
      1) Il motive à s’améliorer. En sortant du cours il faut être plus motivé qu’en arrivant… si le prof donne l’envie de ne plus toucher au piano de la semaine, il y a un problème.
      2) Il donne des conseils et exercices qui aident à travailler les difficultés rencontrées (il les explique, les montre et si le temps le permet, pratique avec l’étudiant). Si on sort du cours sans savoir quoi faire d’ici la semaine prochaine à part répéter en boucle un morceau, on n’est pas beaucoup avancé… Pointer les erreurs n’est que la moitié du travail, il faut donner des pistes pour améliorer.

      Si tu recherches un autre professeur, je te conseillerais de bien discuter avec lui lors de la première rencontre : demande quels genres d’exercices il donne/demande, le temps qu’il consacre généralement à un morceau (1 mois, 3 mois, 1 an… ?), comment se passe un cours… et également ce qu’il attendrait de toi (ça marche dans les sens). Ca vaut la peine de discuter avant de s’engager :)

  6. cricri

    Effectivement, rencontrer son futur prof est essentiel. Malheureusement, quand on débute, on est bien obligé de se lancer en aveugle. On est trop novice pour poser les bonnes questions. En tous cas, merci Fnor pour cet éclairage. En fait ma prof ne possède aucun des points cités dessus. C’edt dramatique… pour elle. Et ça me conforte vraiment dans ma décision.

    Répondre
  7. Chareyre

    Bonjour, je jouais seul avant et j avais du mal à progresser. J ai donc décidé de prendre un professeur et cela change tout elle est très pédagogue me demande ce que j’ai envie de jouer, classique et variétés. Je progresse bien plus vite comme cela quoique l on trouve que ça ne va pas Assez vite mais tout doit passer par un travail contentieux pour y arriver.elle arrive je lui joue mon morceau d abord mains séparées puis ensemble me corrige puis avant de partir on répète un peu les anciens morceaux et me joue la leçon du jour .c est un prof génial et je ne voudrais surtout pas en changer.

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.