Comment travailler plusieurs voix séparément

Au piano on dit souvent que la main droite joue la mélodie pendant que la main gauche accompagne. Il y a une part de vrai car c’est souvent le cas grosso modo, mais si on regarde plus attentivement la réalité est rarement aussi simple… et la façon de travailler un morceau change légèrement.

On peut avoir la mélodie à la main gauche ou qui se ballade entre la main gauche ou la main droite. Il se peut aussi qu’une même main doive jouer la mélodie et une partie de l’accompagnement, voire qu’il n’y ait plusieurs lignes mélodiques (qu’on appelle alors voix). Mais comment travailler pour faire ressortir plusieurs choses avec une seule main ?

Pour simplifier la suite de l’article je ne parlerai plus que de « voix », en considérant l’accompagnement comme une voix parmi les autres.

Identifier les voix

La première chose à faire est d’identifier à quelle voix appartient chaque note. Sans cela il est impossible de décider comment la note devrait être jouée et donc comment on devrait la travailler.

La partition donne énormément d’informations pour différencier les voix, en regardant par exemple la disposition des hampes. Vous pouvez également écouter d’autres interprétations, les interprètes ayant fait ce travail avant vous devraient faire ressortir les différentes voix.

Extrait de "Sinfonia 4" de Bach

L'orientation des hampes indique qu'il y a trois voix.

Travailler une voix

Une fois identifiées, il faut les travailler les voix une par une. On parle souvent de travail mains séparées car les voix sont souvent réparties sur une seule main pendant une longue période, mais en fait il faut travailler « voix séparées ». Si votre mélodie passe de la main gauche à la main droite, cela n’a pas de sens de travailler cela en deux coup, vous devez travailler la phrase mélodique comme un tout.

La façon de travailler une voix dépend de ce qu’indique la partition et de ce que vous voulez faire ressentir, j’y reviendrai dans d’autres articles car c’est un sujet très vaste qui n’est pas directement lié au travail de plusieurs voix.

Quoiqu’il en soit, je vous conseille de travailler en exagérant les nuances (forte, piano, legato, staccato…). Vous ne jouez qu’une voix, il faut que le phrasé et les nuances s’entendent bien. De cette manière il en restera quelque chose lorsque vous devrez gérer toutes les voix en même temps.

Je rappelle que je considère ici l’accompagnement comme une voix. Si celui-ci est réparti sur les deux mains, vous devez le travailler les deux mains ensembles.

Travailler plusieurs voix ensembles

Une fois que vous maîtrisez les voix séparément, il faut les remettre ensemble. Si vous avez plus de deux voix, il est très intéressant de travailler les voix deux à deux afin de ne pas faire un « soupe » avec le tout.

Gardez à l’esprit que vous devez faire cela musicalement, il ne faut pas simplement jouer les différentes voix simultanément. Les mélodies doivent s’entendre distinctement et l’accompagnement doit soutenir la mélodie. C’était difficile de travailler cela en jouant les voix séparément, c’est le moment ;)

Si une main doit jouer plusieurs voix avec des nuances très différentes (piano et forte ou legato et staccato, par exemple) le fait d’avoir exagéré ces nuances lors du travail voix séparées devrait beaucoup vous aider. Si vous avez encore du mal retravaillez les voix séparément en insistant sur ces nuances pour enfin y arriver voix ensembles.

4 commentaires

  1. Mimie

    Intéressant cet article. Il est vrai que c’est assez difficile de faire ressortir les différentes voix d’un morceau, surtout s’il y a plusieurs voix à la même main. Tu expliques bien comment travailler, l’important à mon avis est d’exagérer chaque nuance, chaque staccato, chaque liaison lors du travail voix séparés.
    On retrouve cela dans beaucoup de morceaux, les inventions de Bach sont l’exemple le plus connu, mais aussi dans des trucs plus modernes comme la Valse d’Amélie de Tiersen ou encore la BO de la leçon de piano (The heart asks pleasure first de M. Nyman).

    Répondre
    • Fnor

      Je connaissais ces morceaux sans avoir analysé les partitions, content que ça aide ceux qui souhaitent les jouer :)

      Et effectivement, Bach est un incontournable lorsqu’on parle de « plusieurs voix ». L’image d’illustration vient d’ailleurs de sa Sinfonia n°4, que j’ai récemment étudié au cours d’écriture et analyse musicale.

  2. diatosoldo

    Merci beaucoup pour cet article.
    J’aimerais beaucoup jouer du Bach à la perfection .. même si, pour le moment encore un peu embryonnaire ;-)
    Bach, pour moi, c’est une image de notre équilibre intérieur (voire même de notre équilibre psychique ?) :
    Ecouter nos différentes voix intérieures,
    Les écouter, visualiser les différentes tendances,
    ne pas trancher, juste les mettre en évidence,
    équilibrer, donner sa part à chacune ..
    Enfin voilà !
    j’espère ne pas avoir été trop … trop ?

    Répondre
  3. Katouchka

    Merci Fnor, cet article m’a permis de découvrir un tas de choses que j’ignorais, autant en solfège qu’en méthode de travail et interprétation.

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.