Guide complet de l’efficacité du travail pianistique de Johann Puppetto

Il y a un petit moment, j’ai été contacté pour m’avertir de la parution d’un nouveau livre sur l’apprentissage du piano : « Guide complet de l’efficacité du travail pianistique » de Johann Puppetto. On me proposait également d’en faire l’annonce sur Humeur Piano, en échange d’une copie du livre.

Ce n’est pas dans mes habitudes de parler d’une chose sans la connaître, j’ai donc proposé l’inverse : m’envoyer une copie du livre, suite à quoi je ferais un retour de mon expérience sur Humeur Piano (en bon comme en moins bon si nécessaire). J’ai reçu le livre il y a quelques semaines, c’est donc ce que je vais faire dans cet article !

Qu’est-ce que ce livre, et pourquoi ce n’est pas une méthode de piano

Quand j’ai regardé pour la première fois la table des matières, j’ai été assez séduit. Elle présente de nombreux sujets qui méritent l’attention des pianistes, et les présente de façon ordonnée et logique. Cela me rappelle fortement ce que l’on retrouve dans le livre « Fondamentaux de la technique pianistique » de Chuan C. Chang, ou bien ce que j’essaie moi-même de faire ici.

Pour traiter un problème, je pense que l’idéal est de le mettre en évidence, d’expliquer ce qui pose problème et pourquoi, en terminant par les solutions pour y remédier. Cela se prête très bien à un format d’article ou de chapitre, et c’est ce que je voyais au travers de la table des matières.

De plus, comme le dit le titre lui-même, il s’agit d’un guide et non pas d’une méthode. Là où une méthode vise à vous amener d’un point à un autre (quand vous commencez le piano par exemple), un guide visera à vous aider à régler un problème précis.

Vous pouvez lire le chapitre qui vous intéresse sans devoir lire ce qui vient avant ou après. Vous pouvez lire le livre dans l’ordre ou dans le désordre, en entier ou en partie seulement.

J’aime beaucoup la façon dont c’est expliqué dans l’introduction du livre :

Cet ouvrage est un guide et non une méthode, aussi vise-t-il l’apport d’un enrichissement personnel plutôt que l’établissement d’instructions strictes et unidirectionnelles.

Maintenant que cela est établi, on peut passer à la suite !

Le contenu du livre

Cover du livre de Johann Puppetto

« Guide complet de l’efficacité du travail pianistique » de Johann Puppetto

Première partie – Base pour un développement optimal

La première partie aborde principalement deux sujets : le piano en tant qu’instrument (accord, réglage, entretien…), et la bonne position à prendre au piano (doigts, mains, bras, corps…). Ce dernier est assez détaillé puisque 26 pages y sont consacrées.

Elle aborde également d’autres sujets comme la lecture de notes, le rythme et l’harmonie. Le livre n’explique pas ces éléments (vous n’apprendrez pas à lire les notes par exemple), mais commente les notions qui sont importantes à connaître pour progresser efficacement, et pourquoi ces notions sont importantes pour l’apprentissage. Si vous voulez approfondir ces sujets il faudra toutefois vous reporter à d’autres ouvrages.

Deuxième partie – La méthode de travail

Cette partie traite de tout ce qui tourne autour de l’apprentissage d’un morceau, sans vraiment être lié à la technique proprement dite. On retrouvera ainsi l’échauffement, le déchiffrage, le temps de travail à consacrer quotidiennement, le choix d’un doigté, l’enregistrement pour pouvoir s’écouter

Si vous lisez Humeur Piano depuis un moment, vous savez que je considère également ces sujets comme très importants. J’ai lié quelques articles, et le livre y consacre également 60 pages !

Troisième partie – La technique

La partie qui vous intéressera peut-être le plus de prime abord, puisque c’est vraiment là qu’on retrouve les conseils pour différents aspects techniques du jeu pianistique (arpèges, accords, trilles, pédales… je vous laisse regarder la table des matières pour être complet). Ne négligez cependant pas la deuxième partie du livre, qui pourra bien accélérer vos progrès !

De façon globale je peux toutefois vous dire que le livre tend à conseiller l’apprentissage de la technique dans les morceaux, puisqu’on ne rencontre pas forcément les difficultés régulièrement, et que leur objectif final est de toute façon d’être interprété dans un morceau, pas dans un exercice technique.

Une fois que vous rencontrerez ces difficultés, il y aura alors de petits « trucs » pour vous aider.

Quatrième partie – Les oeuvres et leur choix

La dernière partie – peut-être un peu plus anecdotique puisqu’elle compte à peine plus d’une douzaine de pages – porte sur le choix d’un morceau.

Pour résumer, l’essentiel est de choisir des morceaux qui vous mettent au défi, sans que cela soit impossible à atteindre, tout en variant les genres si possible.

Le gros avantage de cette section est surtout qu’elle présente de nombreux compositeurs moins connus que Mozart, Beethoven ou Chopin qui pourront vous faire découvrir de belles compositions !

Les plus

Dos du livre

Dos du livre (cliquer pour agrandir).

Je pense que le principal avantage de ce livre est le format dans lequel l’information est présentée : chaque sujet est bien isolé et bien traité, ce qui permet une lecture partielle du livre tout en ne perdant aucune information sur le sujet désiré.

Cela favorisera aussi les retours au livre au fur et à mesure de nos progrès – puisque certaines parties ne prendront leur sens qu’une fois que vous aurez le niveau pour les apprécier – sans devoir relire l’intégralité de l’ouvrage.

Enfin, même si vous n’adoptez pas tous les conseils et pratiques du livre, cela aura au moins l’immense bénéfice de vous faire réfléchir en prenant un peu du recul par rapport à l’instrument, ce que j’essaie également de faire sur Humeur Piano ! Ce n’est pas toujours la tête dans le guidon qu’on va le plus loin et le plus vite ;)

Petite note

Je tiens à préciser l’excellent travail de la maison d’édition Héliantia : j’ai pu échanger plusieurs emails avec eux, la présentation du livre est impeccable, et la livraison s’est faite sans aucun soucis (outre-atlantique puisque je suis actuellement au Québec!) dans un double emballage.

Les moins

Je vais être assez subjectif ici puisqu’il s’agit de mon retour après tout :) Mon plus grand regret concernant ce livre est le style très impersonnel adopté. J’entends par là les phrases comme « Le pianiste pourra ici observer… » au lieu de « Vous verrez que… ». Cela n’enlève rien au contenu et aux conseils, mais je me sens beaucoup moins concerné dans le premier cas.

Mon point de vue est très certainement biaisé, d’autant plus que je lis énormément en anglais où le you ne distingue pas tu de vous, ce qui peut donner le sentiment d’un discours beaucoup plus direct. Et je suis sûr que certains d’entre-vous préféreront le style plus détaché, et tant mieux !

Enfin, je dirais qu’il pourrait également être un peu plus tranchés dans ses conseils puisqu’il présente souvent les méthodes possibles sans vraiment en conseiller une en particulier. Et cela rejoint le fait qu’il s’agisse d’un guide et pas d’une méthode, ce que j’appréciais un peu plus haut. Non non, je ne me contredis pas… (enfin pas trop).

En écrivant moi-même des articles je sais qu’on aimerait des réponses quand on lit, mais qu’il est difficile de donner *une* bonne réponse quand on écrit. Car bien souvent la bonne réponse n’est pas seule et dépendra de vous et des circonstances.

Conclusion – Pour qui est destiné ce livre ?

En considérant tous les éléments donnés dans cet article, je conseillerais ce livre :

  • à ceux qui ont un professeur mais souhaitent approfondir quelques points en particulier de leur côté ;
  • aux autodidactes qui ont déjà une bonne méthode de travail mais souhaiteraient pousser davantage leur apprentissage ;

Dans ces deux cas, je pense que le livre est un must-have !

En revanche, j’attendrais un peu si :

  • vous venez tout juste de commencer le piano ;
  • vous êtes autodidactes et n’avez pas encore de méthode de travail bien établie ;

Ici, mon premier conseil serait de vous trouver un professeur ou une méthode de piano, qui vous dirigera de façon plus appropriée dans un premier temps. Je pense que si vous essayez de lire ce livre directement, vous en sortirez avec plus de doutes et de questions qu’autre chose.

Pour que ce livre se montre utile, il requiert déjà d’avoir quelques bases biens ancrées. Une fois que c’est fait vous pourrez revenir à ce livre et bâtir sainement sur les bases que vous avez acquises.

Evidemment, j’attends les retours de ceux qui ont lu ce livre ! Vous pouvez également laisser une note sur la fiche du livre.

Concert

Vous avez ce qu’il vous faut pour travailler, au boulot maintenant !

Description du livre

  • 210 pages
  • Editeur : Heliantia Editions
  • ISBN-13 : 978-2954590400
  • Dimensions : 21 x 14,8 x 1,2 cm

Vous pouvez retrouver ce livre sur :

Et la fiche du livre sur Humeur Piano.

24 commentaires

  1. Benjamin

    Merci pour cette fiche de lecture ! Je trouve que les livres traitant de ce sujet sont extrêmement rares. Quand en plus on a un avis argumenté pour en choisir un en toute connaissance de cause, c’est vraiment top !
    Encore merci, et n’hésite pas à partager tes autres lectures sur le sujet !!

    Répondre
  2. norie

    Ca semble intéressant mais quoi de plus ou de différent que le livre de chang. ?

    Répondre
    • Fnor

      C’est une bonne question, et pour être franc cela fait trop longtemps (plusieurs années) que je n’ai pas lu le livre de Chang en entier et je ne saurais pas les comparer justement tout de suite (mais j’ai pour projet de le relire prochainement).

      De mémoire, Chang donnait de bons conseils mais était très tranchés dans ses avis. C’était comme ça et pas autrement. Comme je l’explique dans l’article, c’est plus nuancé chez Johann Puppetto. Cependant les conseils ne sont pas forcément les mêmes, ni la manière de les exposer…

      Pour conclure, je dirais qu’il y a déjà tellement peu de littérature sur le sujet qu’il serait dommage de se priver de l’un ou de l’autre.

  3. Katouchka

    Merci Fnor.
    C’est un livre qui semble très intéressant. Je suis allée consulter la table des matières sur leur site, et j’y ai repéré pas mal de points qui me posent un problème.
    Je crois que je vais me le procurer.

    Répondre
  4. KiWi

    Je n’ai pas lu le livre mais pour le fait de bosser la technique juste sur des morceaux avec plans « techniques » je ne suis qu’en partie d’accord c’est le but c’est vrai mais un pianiste va décomposer la partie difficile facilement et la travailler dans tous les sens un peux partout pour lui cela s’applique, mais pour un débutant qui a besoin de se dégourdir les doigts et surtout les oreilles, les gammes, les arpèges, etc… me paraisse bien plus enrichissants et plus facile à mémoriser.
    Mais ne faire que des gammes est stériles si on ne crée pas avec et là il a tout a fait raison peut-être que c’est ce qu’il veut dire aussi avec les gammes :)

    En tout merci de faire partager tes trouvailles et c’est vrai que ce livre m’a l’air pas mal.
    En ce moment je suis retourné sur la guitare mais peut-être que ce bouquin peut m’apporter pas mal de choses d’un point de vue musical au sens large j’espère juste qu’il sera en magasin car il faut que je le feuillette avant de l’acheter…

    Répondre
    • Fnor

      Bonsoir KiWi,

      J’ai évidemment simplifié la vision du livre dans cet article, et bien que je dise qu’il a tendance a préférer les exercices dans un morceau, il ne condamne pas non plus les exercices techniques (et ce sujet reste polémique, il suffit de regarder l’article que j’ai publié au début de l’année à ce sujet).

      D’ailleurs, si je cite le premier paragraphe du livre :

      « S’il ne fallait retenir qu’un seul exercice en considérant la question technique du piano, les gammes constitueraient certainement un choix intéressant. »

      Cependant, quand on parle plus loin des gammes chromatiques :

      « Préférez les oeuvres aux exercices si vous devez travailler les gammes chromatiques. Vous bénéficierez d’un contexte musical, tandis que le tempo de la pièce vous obligera à dépasser vos limites, vous assurant des progrès bien tangibles. »

      C’est un argument qui me paraît logique et bien fondé, mais mes professeurs avaient également tendance à m’apprendre comme ça, du coup mon avis est peut-être biaisé également ;)

  5. norie

    tout comme kiwi, j’espère qu’il sera en magasin pour que je le feuillette. la table des matières ce n’est pas assez pour me faire un avis sur comment sont abordées les questions.

    Répondre
  6. Valthyluje

    Merci ! J’adore ce site pour y avoir toujours trouvé des bons conseils. Alors évidemment j’ai commandé le livre et je ne manquerai pas de laisser mes impressions après la lecture. Je suis plutôt dans la classification « autodidacte » avec méthode (Colin, que j’adore parce qu’on va à son rythme) mais depuis peu j’ai aussi un professeur 1 fois par semaine. Il m’apprend autre chose et je me sens moins seule dans l’apprentissage. A bientôt !

    Répondre
  7. Alise

    Ayant lu l’article, cela m’a vraiment donné envie de l’acheter !! Je viens donc juste de le commander, directement sur le site de l’auteur…
    Je fais partie de ceux qui prennent des cours avec un professeur de manière régulière.
    Je laisserais donc mes impressions une fois que je l’aurais en main :)

    Répondre
  8. norie

    quelques personnes prêtes à le prendre seulement sur la base d’un article. bon pari de la maison d’édition. dans l’attente d’un retour de plusieurs personnes et de peut-être un jour le voir en boutique…

    Répondre
  9. Horemheb

    Autodidacte, pas (encore) de professeur. L’article m’a donné envie de lire ce guide et je l’ai commandé sur le site de l’éditeur. En effet la version proposée sur Amazon est la première édition (et plus chère).
    Je laisserai mes commentaires sur le forum ou dans ce fil de discussion, même si étant grand débutant je ne suis pas forcément dans le coeur de cible de l’ouvrage.

    Répondre
  10. Rosée

    Je l’ai lu et je le trouve très intéressant. Il donne des pistes de travail concrètes pour approfondir des points précis du travail pianistique. Je suis des cours hebdomadaires mais ce guide me permet de compléter parfois ce que je vois en cours. J’en recommanderais donc la lecture en bonne conscience, par contre, je pense qu’il ne s’adresse pas à ceux qui débutent.

    Bon piano à tous !

    Répondre
  11. Chantal

    Bonjour,
    J’ai acheté le guide de Y. Puppetto.
    Rien à voir avec celui de Chang.
    Tout d’abord, il ne traite que de généralités, et sans apporter grand chose de nouveau à l’étude pianistique. De plus, Il n’affirme rien, il suggère. et en plus il met le doute dans nos esprits puisque pour finir, chacun doit trouver son chemin. De plus le livre n’est pas documenté.
    On peut éventuellement s’en aider pour améliorer notre réflexion mais pour moi, la lecture de ce livre ne m’a rien apporté.
    On ne peut pas en dire autant de celui de chang, qui est certes très mal écrit et très mal traduit, mais qui est une vrai réflexion sur la musique, les mathématiques, le cerveau humain, les mécanismes d’apprentissage, les modes d’apprentissage, les limites de notre nature en fonction des âges auxquels on commence le piano. Bref, en ce qui me concerne, et ayant commencé le piano bien après 50 ans, ce livre a transformé ma méthode de travail, la manière de mémoriser les textes musicaux, l’approche d’un nouveau morceau. Le seul bémol, si je peux dire, c’est qu’il est très mal écrit, et de ce fait la lecture en est un peu pénible.

    Répondre
  12. Eric

    Bien, je me suis procuré cet ouvrage il y a un mois environ.
    J’ai une longue carrière d’enseignant et de pianiste accompagnateur derrière moi.
    Je m’inscris totalement en faux par rapport à l’avis précédent.
    La profondeur ne fait pas défaut dans les sujets abordés. Si l’article de présentation de ce site pouvait me le laisser craindre , ce n’est heureusement pas le cas.

    L’ouvrage fait la part belle à l’interprétation (section sur l’écoute, les trois pulsations rythmiques, le problème des images mentales superposées à la musique, etc) on trouve de nombreux éléments utiles à notre noble cause tout au long du texte.
    Ce livre traite réellement d’art. On aurait pu craindre une vision trop orientée technique / productivité, mais point de cela.
    J’ai lu deux fois le texte, et dire qu’il n’y a aucune affirmation dans ce livre est stupide, puisque tous les chapitres en comportent. Et de surcroit, parfaitement argumentées.

    Dire que ce livre n’apporte rien au monde du piano démontre une totale incompétence en la matière. Explication détaillée du positionnement des jambes, solution à des problèmes techniques difficiles, travail sur la pensée (inédit à ma connaissance)… autant d’éléments, il y en a d’autres, qui tout au contraire font que l’ouvrage mérite vraiment la lecture.
    Le live fait réaliser le manque d’éducation des mouvements oculaires qui a cours dans les systèmes d’éducation en vigueur. Rien que pour ceci, il mériterait de figurer
    dans nombre de programmes d’enseignement.

    Il ne faut sans doute pas se tromper et confondre ce livre avec une méthode. Ce n’est pas un ouvrage pour apprendre le piano, mais un livre pour ‘mieux apprendre’. Le texte est parfaitement satisfaisant de ce point de vue… je ne m’attendais pas à aussi bien.
    Un livre qui mérite d’être connu.

    Répondre
  13. Al

    Bonjour, je me suis procuré le livre chez mon libraire.
    Ils ne l’avaient pas mais ont commandé et reçu en 3 jours.

    J’ai lu le livre de Chang et celui de Johann Puppetto.
    Je pense que comparer les 2 est inintelligent car ce n’est pas les mêmes sujets.
    Le premier titre PRINCIPES du travail et celui-ci EFFICACITE du travail, donc pas la même chose.

    Le livre Progresser plus vite au piano m’a appris beaucoup de choses.
    Par exemple sur le piquage des marteaux, j’ignorai beaucoup sur ce point, je ferai régler et accorder mon piano plus souvent.
    Je travaille chez moi en solo. Le livre me permet de mieux choisir les morceaux et les exercices.
    Je comprends exactement pourquoi je fais mes choix, au lieu d’y aller un peu au hasard et avec pas mal de flou dans la tête.

    Y’aurait bien d’autres choses à dire. Merci à humeur piano de m’avoir fait connaître ce livre.

    Répondre
  14. Camillia

    Je ne comprends pas non plus les critiques disant qu’il n’y a pas d’affirmations dans le livre Progresser plus vite au piano. J’ouvre une page, citation :

    « L’entrainement à la lecture de notes ne devrait jamais durer de nombreuses années. »
    Je tourne la page :
    « Le terme de « temps fort » n’a strictement aucune utilité si nous ne le revêtons pas d’un sens réellement vivant. »
    Un peu plus loin :
    « L’oreille se forme progressivement, par immersion dans les univers musicaux. Petit à petit, elle parvient à en distinguer les constituants, les appréhender, et à établir des liens entre eux. Chercher à reconnaître ces éléments avant de s’être familiarisé avec eux est absurde… »
    J’ouvre vers la fin :
    « Gardons précieusement à l’esprit que la technique doit demeurer au service de l’art, et que l’inverse représente un sombre et misérable non-sens… »

    Je connais bien le Chang qui a été mon livre de chevet à une époque. Je ne pense pas qu’on puisse taper sur un livre sans taper aussi sur l’autre, puisqu’ils se rejoignent sur pas mal de points. (utilité de la théorie, pédale..).Plutôt qu’ils n’ont pas la même approche et se complètent. Chang est extrement pénible à lire, et souvent pas clair. Ce genre de phrases est très fréquente dans le bouquin :

    « La chose la plus importante atteindre la bonne vitesse est de détendre. »
    « La détente n’est pas seulement la conservation de l’énergie en n’activant pas les muscles inutiles. Elle amène aussi l’équilibre appropriée pour l’énergie et d’élan aussi bien que des positions bras/mains/doigts et des mouvements qui vous permettent d’exécuter les oeuvres avec la dépense d’énergie appropriée. »
    « tournez la main suffisamment pour que l’ contacts auriculaire entre en contact avec le couvercle, mais tout le gardant parallèle à la touche. »

    Chang est aussi très très mal présenté. Le livre Johann Puppeto est quand même 4 crans au-dessus, limpide, aucune ambiguité dans la description des mouvements, et avec une vraie présentation.
    Il y a des erreurs fondamentales dans le chang. (Exemple, sur le travail main séparée qu’il conseille souvent)
    « Les étudiants qui ne travaillent pas maisn séparés auront toujours une MD plus forte que la main gauche. La méthode MS équilibrera les mains parce que vous donnerez automatiquement à la main plus faible plus de travail. »

    Ce qui est faux, si on s’écoute on peut rééquilibrer mains ensembles directement, en plus c’est pas parce que on aura joué MSéparées que ensemble ce sera forcément équilibré. Je rejoins plus le johann Puppetto qui explique l’utilité du travail m sép., tout en disant que si on peut jouer directement main ensemble, on gagne du temps, et qu’en plus c’est une approche plus musicale. C’est aussi ce que conseille mon prof.

    Ce n’est pas une raison pour jeter le bébé avec l’eau du bain pour le chang. A prendre ce qu’il y a de bon à prendre. Pour rebondir sur un commentaire, je n’ai pas trouvé que ça manquait de références dans progresser au piano, car le texte se tient. Ce n’est pas toujours le cas de Chang comme je l’ai déjà dit. Pour terminer sur progresser plus vite au piano, selon moi la valeur du livre tient dans ce qu’il touche des points sensibles de l’étude du piano, et qu’il donne des réponses souvent difficiles à trouver seule.

    Répondre
  15. Aurelie Chevalier

    Bonjour,
    cet article me donne vraiment envie de lire ce livre.
    J’enseigne le piano depuis longtemps et je suis toujours à la recherche de livre comme celui-ci pour faire évoluer mon enseignement et réfléchir sur le sujet.
    Dans le chapitre : A qui s’adresse ce livre ?
    J’aurais ajouté : Les profs de piano, pardi !
    Et oui, je suis prof de piano et je me sens complètement concernée par la lecture de ce livre.
    -^^-

    Répondre
  16. kondi

    j’ai lu cet article et je le trouve très intéressant, je suis amateur de piano c’est a dire je joues du gospel a l’église des assemblé de DIEU de ma ville,j’aimerais avoir des articles qui peuvent enrichirent ce que je vais déjà, jais aussi besoin des phrases qui sonne très bien pour enrichir mes accompagnements. MERCI pour tout que le seigneur te bénisse

    Répondre
  17. Glad

    J’ai lu le livre ; Kondi, attention ! Ce n’est pas un ensemble de partitions pour le piano, mais bien un guide pour améliorer ses méthodes de travail.
    J’ai lu le fil du post, je sais que j’aime beaucoup le chang, et j’ai aussi beaucoup aimé celui-ci.
    Les points forts des deux livres ne sont pas les mêmes et ils se complètent parfaitement.
    Sur le même sujet je conseille vraiment la lecture des deux textes de méthode qui sont sur le site éditeur, celui sur la technique est une sacrée aide : http://www.livre-piano.com/pdf.html

    Répondre
    • Fnor

      Merci pour ce lien ! Je ne pense pas qu’ils aient déjà été en ligne quand j’ai posté cet article.

  18. dimilove

    ce livre est parfait pour une bonne performance de metrise du piano……

    Répondre
  19. Robert

    J’ai terminé la lecture du livre qui est excellent.
    On trouve énormément de points abordés qui ne figurent pas dans les autres livres. Les raisonnements sont irréprochables, même dans les points qui concernent la virtuosité. J’en tire déjà énormément de bénéfices sur mon travail perso.

    Répondre
  20. Bernard

    J’ai découvert le livre de Chang sur Internet. Il est très bien mais quand même … on s’y noie. On dirait plus une thèse qu’un livre pratique à usage des pianistes amateurs qui veulent être guidés quand ils sont devant leur piano. En plus effectivement la traduction n’est pas terrible (mais je reconnais le travail effectué).

    Votre article me donne envie de lire ce livre de M. Puppetto.

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.