La location : comment disposer d’un piano pour presque rien

Certains rêvent d’un piano acoustique, mais cela peut s’avérer relativement cher pour avoir quelque chose de bon : n’espérez pas trouver le piano de vos rêves pour 800€. Il existe cependant un moyen de pouvoir jouer chez soi sur un piano acoustique pour des petits budgets : la location de piano.

La location de piano

location piano

« Oui, mais si je le loue pendant des années, je finirai par payer aussi cher que si je l’avais acheté directement ! »

Eh bien non ! Certains vendeurs proposent de vous louer un piano et, à la fin de la location, de déduire l’entièreté de ce que ce que vous avez payé pour la location du prix d’achat d’un piano que vous achèteriez chez eux.

Je m’étais renseigné à l’époque et on me proposait de louer un piano 30€/mois pendant deux ans maximum. Cela fait déjà 720€ payés lors de l’achat !

Renseignez-vous près des vendeurs de votre région, ils pratiquent certainement des offres de ce genre.

Pensez tout de même à vérifier qui devra payer le transport (éventuellement l’élévateur) et les accordages du piano, cela peut peser sur le budget aussi !

Quelqu’un a-t-il déjà loué un piano ? Peut-il nous faire partager son expérience ?

3 commentaires

  1. Maxime

    Merci pour tous vos articles tres intéressants .. , je me suis basé dessus pour acheter un piano numérique de qualité !

    Pour la location de piano , cela reste effectivement un moyens peu couteux sur le court terme de jouer sur un piano acoustique. J’ai loué un piano pendant 6 mois sans l’acheter à la fin mais cela reste rentable… Il ne faut surtout pas hésité à louer un piano !

    Répondre
  2. Cédric

    Bonjour Fnor et à tous « Humeuristes Pianistes » ;-)

    La location ! Oui mais quelles en sont les conditions ?

    Attention de ne pas confondre la « location simple
    en longue durée » et la « location avec option d’achat »
    (la LOA est un crédit de type leasing et est destiné
    exclusivement à la vente de pianos neufs).

    Je vous parlerai ici de la location « simple en longue durée ».

    Avant de vous engager avec votre prestataire, un conseil
    de bon sens, demandez à lire les conditions de location de
    l’instrument et « posez quelques questions à votre loueur » :

    –> quelles sont les marques et les modèles proposés
    par le loueur (catégories & prix) ?

    –> pouvez-vous choisir et essayer le piano que vous
    voulez louer (le numéro de série qui est la pièce
    d’identité du piano sera reporté sur le contrat
    de location) ?

    –> le piano loué est-il neuf ou si non depuis combien
    de temps fait-il parti du parc de location ?

    –> la location est-elle soumise à un engagement
    de durée minimum ?

    –> quelle est le montant de la caution à verser
    à l’ouverture du contrat et la caution est-elle
    encaissée ou non ?

    –> le coût de transport (aller et retour en fin de location)
    est-il à votre charge en plus de la mensualité de location ?

    –> le piano est-il préparé ou révisé en atelier
    avant le départ chez le locataire ?

    –> y a t-il un accord prévu au contrat après la livraison ?

    –> le coût d’entretien du piano (accord, réglage mécanique,
    harmonisation…) est-il inclus dans la mensualité de la location
    ou est-il à la charge du locataire ?

    –> quelle est la procédure pour résilier votre contrat de location
    et quelle est la période de préavis ?

    –> au moment de la résiliation de votre contrat de location,
    avez-vous la possibilité de récupérer tout ou partie des
    sommes versées pendant la location pour acheter un
    piano chez votre prestataire ?

    Si oui :

    – y a t’il une limite de temps et/ou de montant pour profiter
    de cette avantage ?

    – est-il possible de cumuler cet avantage pour l’achat d’un
    instrument neuf ou d’occasion en promotion avec un prix
    remisé ou soldé ?

    Etc, etc…

    Cette liste n’est pas exhaustive mais elle couvre les principales
    réponses que vous devriez obtenir de votre prestataire avant
    de vous engager à signer votre contrat de location.

    ————————————————————————————-

    Pour info, louer un piano lors de la première année d’apprentissage
    est souvent un choix judicieux aussi bien sur le plan de l’expérimentation
    que sur le plan financier.

    Une année de piano vous permettra d’avoir suffisamment de recule
    pour évaluer votre envie de continuer ou non. A l’issue de cette
    première année, il est souvent plus intéressant de passer à l’achat.

    A ce moment là deux options se proposent à vous, l’achat d’un piano
    acoustique neuf ou d’occasion.

    Pour le neuf, les catalogues et les tarifs sont disponibles sur la plupart
    des sites web des magasins spécialisés dans la vente et le négoce
    d’instruments de musique.

    Pour les pianos d’occasion, c’est plus compliqué mais vous trouverez
    un guide gratuit sur l’argus du piano qui vous aidera à comprendre
    le marcher de l’occasion =>> http://piano-occasion.info/

    A votre réussite ;-)

    Bien amicalement,

    Cédric Charaudeau

    Répondre
  3. Jérémy

    Bonjour à tous,

    Pour ma part, j’ai opté pour une formule location-achat proposée par Maene Belgique. Je paye tous les mois un montant qui correspond au prix du piano divisé par 50. Après 50 versements, le piano m’appartiendra. Je suis très satisfait de cette formule laquelle m’a permis d’acquérir un Kawai CA65 que je n’aurais jamais pu m’offrir autrement!

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.