Méthode pour piano de Michael Aaron

Vous avez probablement déjà entendu parler de la méthode de piano de Michael Aaron « L’étude du piano modernisée, cours élémentaire ». Voici une revue de cette méthode effectuée par Jones.

Lorsque j’ai décidé de commencer le piano, je souhaitais prendre des cours de piano et de solfège avec un professeur mais, étant en plein milieu d’une année scolaire, je n’ai pas pu tout de suite.

Je n’avais jamais fait de musique ni de solfège de ma vie, je suis donc parti à la recherche d’une méthode de piano. Le vieux monsieur d’un célèbre magasin liégeois de partitions m’a conseillé la méthode de Michael Aaron pour adultes, j’ai donc débuté avec elle !

Contenu de la méthode Aaron

La méthode Aaron est composée de 3 volumes et la difficulté augmente à chaque volume. Je ne vais vous parler que des deux premiers car c’est ceux qui m’ont le plus servi.

La présentation est désuète et peut ne pas plaire du tout. Cette méthode date de 1945 mais cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas valable. Aucune couleur n’est présente à l’intérieur, c’est un peu tristounet et cela pourrait rebuter les enfants. Chaque volume compte 63 pages et environ une soixantaine de morceaux.

Méthode de piano Aaron Volume 1

Acheter le volume 1

Volume 1

Le premier volume débute avec la présentation de la gamme et le dessin d’un clavier où les notes sont écrites sur chaque touche. Quelques notions de solfège sont incluses également tout au long du volume (valeur des notes, indicateur de la mesure, rythmes) et à chaque nouveauté (changement de rythme, par exemple), il y a une mini explication. Parfois, un dessin montre les doigtés et la position de la main mais pour cette dernière, je trouve que cela n’est pas très représentatif.

Les doigtés sont bien indiqués sur chaque morceau et certains sont illustrés d’un petit dessin pour égayer un peu votre apprentissage. Les gammes et accords se trouvent en fin de volume ainsi qu’un petit lexique de termes musicaux. L’accord de 3 sons est abordé également.

Méthode de piano Aaron Volume 2

Acheter le volume 2

Volume 2

Le second volume est dans la même lignée que le premier. L’utilisation de la pédale est intégrée et il y a quelques photos montrant par exemple le passage du pouce et les staccatos.

Il aborde, très succinctement, l’étude de l’harmonie avec des exemples (renversement d’accords, intervalles, accords de septième dominante…). Il y aussi des petits morceaux de compositeurs très connus – comme Bach et Schubert – avec un petit texte explicatif.

La fin du volume reprend les gammes et accords majeurs ainsi que leurs renversements. Il y a aussi un petit lexique de termes musicaux, comme dans le premier volume.

Que ce soit dans le volume 1 ou 2, les morceaux ne sont pas du tout connus et ils sont généralement assez courts. Cela varie entre une demi-page, une page et parfois deux. Entre les morceaux, il y a également des mini-études pour les doigts.

Avis après utilisation

Je croyais que cette méthode allait m’ennuyer mais finalement pas du tout. Je l’ai commencée seule et je l’ai continuée avec mon professeur (premier volume). Les morceaux sont assez plaisants à jouer. Hormis le fait que parfois les textes sont « hors du temps », cette méthode convient aux adultes. A éviter pour les enfants à cause de son côté austère.

Il est possible d’utiliser cette méthode sans professeur et de progresser. Toutefois, et je le dis pour n’importe quelle méthode, je recommande l’apprentissage avec un professeur. Celui-ci vous permettra d’éviter certaines erreurs de lecture et de mauvaises positions. Mais c’est un tout autre débat ;)

Solfège ou pas ?

Pour cette méthode, il n’est pas nécessaire de connaitre le solfège. Au moins au départ. En fait, vous découvrez le solfège en même temps que d’apprendre les morceaux.

Malgré tout, certaines subtilités pourraient vous échapper par manque de connaissances (pour certains rythmes, les liaisons, etc.) même si cela est expliqué dans la méthode. Un exemple ? La grande courbe au-dessus d’un groupe de notes, c’est la liaison (on lie les notes, pas de respirations entre elles) mais parfois, on doit lier certaines notes mais il n’y a pas cette courbe. Personnellement, je ne sais pas toujours quand c’est le cas.

Cet article a été écrit par Jones, retrouvez-la sur son blog « Le piano dans tous ses états ».

10 commentaires

  1. NemoXII

    Merci pour les infos, lorsque je cherchais une méthode de piano, j’avais retenu celle-ci dans ma sélection mais je n’avais pas trouvé assez de critiques à son sujet. Finalement j’en ai choisi une autre.

    Répondre
  2. Julia

    Bonjour,

    C’est la méthode qu’utilise mon fils de 8 ans, pour sa première année de piano en école de musique, et cela ne l’a pas du tout rebuté.

    Je viens de lui demander ce qu’il pensait du manque de couleur de la méthode, il m’a répondu, je cite : « oh non, les morceaux sont trop beaux ! Et mon livre de solfège n’a pas de couleur non plus, c’est normal pour des partitions ». :)

    Répondre
  3. Loreen

    Contnete que cela plaise à ton fils, Julia…:-):-) Tant mieux, tant mieux! C’est un petit garçon bien motivé aussi, apparemment :) !

    Répondre
  4. Fnor

    J’ai failli utiliser cette méthode en première année. Cela se jouait avec la méthode Suzuki que j’ai finalement car on m’a donné le livret.

    Toujours est-il que mon professeur recommandait cette méthode, elle doit avoir quelques atouts :)

    Répondre
  5. Mélodine

    Bonsoir,

    Je suis allée voir vendredi, car j’avais vraiment envie d’une méthode pour me motiver, j’ai donc bien évidemment demandé à voir celle-ci, et je vous avoue ne pas avoir accroché du tout, je l’ai étudié quand même pendant une 1/2 heure environ et franchement, ça ne me parlait pas du tout, triste, un peu confus pour moi, j’aime ce qui est clair et net. après évidemment si on est accompagné d’un prof, ça peut être différent, mais seule avec ça, bouh.

    Répondre
  6. sejoline

    bonjour,
    je me suis mise au piano depuis 8 mois ,d’abord seule et j’avais acheté cette méthode mais je ne l’utilisais pas car elle me paraissait triste,
    depuis 2 mois j’ai un professeur qui m’a demandé quelles méthodes j’utilisais ,c’est celle ci qu’elle a retenu tout de suite et elle a eu raison ,j’ai bien progressé et les morceaux sont vraiment tres beaux
    mais c’est vrai que c’est mieux d’etre accompagnée pour l’utiliser
    je précise que j’ai 53 ans et que je suis ,on ne peut plus ,débutante
    voilà,je suis venue sur ce site par le biais de la caverne aux partitions et je le trouve trés interessant

    Répondre
  7. Mcb 75

    Bonjour,
    Etant professeur de piano, pour ma part je reviens toujours à cette méthode qui est conçue de manière très logique et très adaptée à tous (pour les petits avant 6 ans, c’est mieux d’en préférer une autre pour les petits), y compris les adultes (celle pour adultes passe à côté de points assez importants, dommage). D’accord, elle aurait besoin d’un petit relooking, au moins pour le style des dessins qui peuvent très bien rester en noir et blanc (c’est l’occasion pour les enfants de s’exprimer en metant de la couleur!), et parfois j’enlèverais quelques pages un peu inutiles. Pour progresser sans faire réellement de solfège, oui c’est possible, mais au bout d’un moment on est obligé de faire une petite synthèse concernant la rapidité de lecture de notes et rythmique, théorie etc, mais une fois qu’on a réussi à jouer l’ensemble des pièces on est plus à même de faire un tout petit peu de solfège car on sait qu’on est déjà arrivé à jouer, bref que de nombreux obstacles ont été franchis. A mon avis il faut passer par les 2 volumes (bleu puis rouge), ensuite on peut passer dans les recueils de morceaux sympas (genre « De Bach à nos jours », « Pianos Juniors », « Les joies du piano » avec des petites pièces de jazz, ragtimes… et tutti quanti. Et ne pas passer non plus à côté des gammes, accords etc, afin de lire bien plus facilement et aussi si vous souhaitez un peu faire d’improvisation… Même si avec internet et YouTube on peut trouver des conseils, je vous conseille d’étudier avec un prof (sans vouloir prêcher pour ma paroisse!), ne pas hésiter à en essayer plusieurs si vous sentez que ce n’est pas « celui qu’il vous faut », mais bien sûr n’oubliez pas qu’un peu de travail perso afin d’être armé pour le cours est indispensable pour progresser rapidement… Bon courage :)

    Répondre
  8. Jones

    Je rejoins totalement Mcb75 :-). Pour ma part, avec un prof, j’ai fait un peu Bayer (1er prof privé avant de passer aux cours en conservatoire pour adulte), puis Aaron et ensuite, passé à « De Bach à nos jours ». Bon, maintenant, j’ai rechangé de prof et je suis dans les Thompson car ma technique n’est pas bonne. Mais voilà, avec mon second prof, je sentais que stagnait et que je ne pourrais pas progresser.
    En tant qu’élève, je recommande aussi le prof même une fois par mois (par soucis d’économies).

    Répondre
  9. Eric Tremblay

    J’ai débuté des cours de piano pour la première fois hier soir et c’est la méthode que mon professeur a utilisé dans le cours et je suis allé me la procurer après le cours. les morceaux ont l’air bien, la prof saute quelques partis et utilise les sections plus pertinentes.

    Merci

    Répondre
  10. Mathieu

    J’ai pratiqué y a 15 ans 1 année de piano avec la méthode Michael Aaron. le livre est sobre , et je ne m’attendais pas à voir de dessins ou d’images.
    Le professeur ne travailler pas tous le livre mais ce qui lui sembler utile pour ma progression.
    J’étudie actuellement avec ma fille qui à 7 ans , la flûte traversière.
    Et actuellement elle est à fond piano , alors j’ai décider de r’acheter cette méthode.
    J’ai eu aussi la confirmation du libraire Diam diffusion, que les livres été toujours utilisé dans les conservatoires de musique et les plus plébiscités.

    On peut trouver donc un volume adresser au petit je pense 4 à 6 ans .
    3 volumes pour les cours élémentaire à partir de 7 ans ( CE1)
    Et 2 volumes pour les adultes.

    Je compte acheter les 5 volumes , je pourrais en dire plus quand je les recevrais si ça intéresse quelqu’un.

    Bonne apprentissage à ceux qui se lance , ou ceux qui se perfectionne.

    Mathieu

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.