Comprendre les différents types de compositions musicales

Au cours de votre « carrière » de pianiste vous avez très certainement rencontré des termes comme prélude, fugue, nocturne ou étude. Mais savez-vous pourquoi on appelle ces pièces comme cela ?

Prélude

Les préludes sont habituellement assez courts et doux. Ils sont caractérisés par un motif rythmique et/ou mélodique qui réapparaît plusieurs fois. Ce motif peut être répété ou bien légèrement modifié au fur et à mesure que la pièce progresse. Un prélude peut être joué seul ou précéder une autre oeuvre, généralement plus complexe.

Fugue

Les fugues sont caractérisées par la présence de plusieurs voix exploitant le principe d’imitation. Le terme fugue vient du fait que l’auditeur a l’impression que le thème « fuit » d’une voix à l’autre. Les fugues demandent de solides compétences car elles sont souvent assez complexe (de pas la présence de plusieurs voix), et il faut pouvoir exprimer chaque voix distinctement.

Pour trouver quelques exemples, vous pouvez regarder les préludes et fugues de Bach qui sont certainement parmi les plus connus.

Nocturne

Nocturne

Les nocturnes sont généralement des pièces lyriques et tranquilles. Un nocturne mise avant tout sur l’expressivité. Ils n’ont pas de forme clairement définie mais ils se développent à mesure que la musique progresse.

Etude

Vous l’aurez probablement deviné, les études sont des pièces destinées à travailler une technique particulière. Elles sont généralement assez difficiles car elles contiennent des passages très rapides, des arpèges…

Pour quelques exemples regardez du côté de Chopin, c’est certainement le plus connu en termes d’études et de nocturnes.

Source : ePianoStudio, Wikipédia.
Crédit photo : Doortoriver

9 commentaires

  1. Xmas

    Salut Fnor
    Ah ça c’est pas mal comme article, les différents types de morceaux. J’avoue que je n’y connais pas encore grand chose pr le moment, donc ok pr trouver qq tuyaux là-dessus.
    Est-ce que tu peux continuer un peu le sujet car il y a pas mal d’autres types encore, par ex en tant que débutant j’ai déjà travaillé des menuets, rondos, valses (ça on connait généralement), bourrées…
    Si tu savais détailler un poil plus (constructions spécifiques, caractéristiques ?), parce que ça permettrait lors de l’analyse/déchiffrage de comprendre un peu mieux ce que l’on doit travailler, on doit sans doute mieux « rentrer » ds la pièce une fois que la construction est connue. Pr mémoriser aussi, je suppose que c’est mieux.
    Merci,
    Christophe.

    Répondre
  2. Samsam

    Super article, malgré le fait qu’il soit un peu court.
    Sinon j’aimerai bien savoir aussi ce que c’est un impromptu, une barcarolle, un scherzo, un(e) toccata, une fantaisie et une sonate en plus de ce qu’a dit Xmas :)

    Répondre
    • Fnor

      Je vois que le sujet plaît. J’essayerai d’écrire d’autres articles répondant aux questions posées, merci de me souffler ces idées ;)

  3. Mélodine

    C’est vrai que cet article est hyper intéressant ;)
    Pourquoi ne pas prolonger celui-ci? plutôt que de créer d’autres articles, c’est plus facile quand tout est assemblé, pour comprendre et comparer.

    Répondre
    • Fnor

      Je vais essayer d’écrire cela avant de penser à l’organisation ;)

      J’aime bien l’idée des petits articles qu’on peut lire rapidement comme je le fais actuellement. En mettant un lien vers les articles suivant au pied de l’article (comme je le fais déjà pour certain), je pense que ça peut rester très organisé.

      Le fait d’avoir tout sous les yeux est aussi séduisant, mais cela découragera peut-être quelqu’un de tout lire… Je verrai, mais si je le fais ce sera sans doute dans un page plutôt qu’un article, car c’est plus visible :)

  4. Nalia

    J’avoue que c très intéressant,j’ai adorais mais j’ai beaucoup de difficulté dans le solfège, comment commencer à jouer du piano (une pièce,étude étant donner comme Adulte débutant sans professeur d’instrument ), i need a help

    Répondre
    • Fnor

      Comme je le dis ici, je ne conseille que Yamaha, Roland, Kawai et Korg, car ce sont des marques qui ont fait leurs preuves dans le domaine (le choix d’une marque dépend dès lors de préférences personnelles). Outre la qualité du piano, il y a également le réseau derrière, notamment en cas de soucis avec le piano, ce qui n’est pas forcément le cas des autres marques.

      Maintenant je n’irais pas jusqu’à les déconseiller… il faut comparer les fiches techniques pour voir les différences (je ne connais pas les Chavanne), et voir si cela vaut la peine. Si oui cela peut se tenter…

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.