Le rythme magique

Si il y a une chose très utile que mes professeurs m’ont appris, c’est bien ce rythme. Il m’a été tellement utile que j’ai pris l’habitude de l’appeler « le rythme magique », tant il résolvait mes problèmes !

Le rythme magique

En fait il ne s’agit pas vraiment d’un rythme. L’idée est de prolonger un note. Je ne vais pas écrire ce(s) rythme(s), car on ne peut pas vraiment l’écrire. En effet, on prolonge une note donc on sort d’une partition « normale ». Je pense qu’un exemple sera beaucoup plus parlant ;)

Voici un morceau que vous devriez reconnaître :

Et voilà le résultat en appliquant le rythme dont je vous parle (je fais une pause au début de chaque temps ici) :

L’énorme avantage de cette exercice (oui, « faire des rythmes » est un exercice ;)) est qu’il est applicable : deux temps, trois temps, quatre temps, binaire, ternaire, pas de soucis !

Comme je vous l’ai dit en introduction, je pense que c’est un des meilleurs exercices que j’ai reçu de mes profs, et on va voir pourquoi.

Pourquoi est-il si efficace ?

Pourquoi est-ce que ce rythme est si efficace ? Et bien il y a tout un tas de raisons !

Il permet de se reposer et de se replacer
En effet, en faisant une pause vous laissez à vos doigts le temps de se replacer sur les touches suivantes. Avant de continuer vous devriez idéalement attendre que toute tension se soit dissipée.

Il accélérère déjà le morceau
En effet, selon le rythme que vous jouez, vous jouez déjà 50%, 75% voire 90% du morceau plus rapidement ! Cependant, ces pauses vous permettent de ne pas perdre le contrôle. Cela vous aidera grandement à accélérer votre vitesse d’exécution.

Il permet de vérifier vos rythmes
En effet, vu que ce rythme sera nouveau pour vous, vous devrez vous concentrez pour jouer la bonne note au bon moment. Vous ne pourrez plus vous reposer sur votre mémoire, ou votre oreille. Je suis certains qu’il y en a beaucoup qui, comme moi, découvriront qu’ils ne connaissaient pas les rythmes si bien que cela ;)

Il va développer votre régularité
Il est important de changer les points d’appuis – endroits où l’on fait les pauses – pour travailler la régularité du rythme. Si vous faites toujours une pause sur le premier temps, vous risquez (même inconsciemment) de le faire toujours un peu plus long, même lors d’une interprétation. En revanche si vous alternez l’endroit de la pause, vous pourrez obtenir un jeu bien régulier.

Comment l’appliquer ?

Tout d’abord, choisissez la durée la plus courte qui revient régulièrement dans votre morceau, ce sera généralement une croche ou une double-croche (inutile de faire le morceau à la triple-croche si vous en avez 4 !).
Si vous êtes en binaire (2/4, 3/4, 4/4, …)
Commencez par jouer par deux notes, une longue, une courte, une longue, une courte… Vous accélérez jusqu’au tempo à atteindre, puis vous alternez (une courte, une longue, une courte, une longue, …). Cela vous paraîtra peut-être bizarre, car du coup vous vous arrêtez sur un temps faible, mais ça fait partie de l’exercice ;) Ensuite vous augmentez le nombre de notes, vous en prenez 4 par exemple. En fait, le nombre de notes doit dépendre du nombre de temps que vous avez dans votre mesure. Si vous êtes en 3/4, prendre 4 croches n’a pas de sens, mieux vaut en prendre 6. L’idée est de toujours retomber sur le début d’une mesure. Si vous prenez 4 croches en 3/4, vous tomberez au 2/3 de la première mesure, puis au 1/3 de la deuxième. Vous aurez « sauté » le début de la deuxième mesure, ce qui est à éviter.

Si vous êtes en ternaire (3/8, 6/8, 9/8, …)
L’idée est la même : vous devez toujours essayer de tomber sur un temps pour un début de mesure. Mais le ternaire est ainsi fait que ça paraît un peu bizarre. On prendra ainsi 2 doubles-croches, 3 croches, 6 doubles-croches, puis on adapte à la mesure. Vous me suivez toujours ?

Pour finir

Vous avez compris le principe ? Si oui, au piano !

N’oubliez pas de varier l’endroit où vous faites la pause, ça fait partie de l’exercice ;)

8 commentaires

  1. lisarevna

    Bonjour Fnor et vous tous
    comme dab je bois goulument les conseils mais sans la partition sous les yeux et je ne l’ai pas(?) c est obscur
    puis je me la procurer pour ecouter appliquer et profiter des conseils « magiques »

    Répondre
    • Fnor

      La partition originale peut-être trouvée ici.

      Pour les rythmes, le fait que je ne fournisse pas la partition est volontaire, cela embrouillerait plus qu’autre chose… C’est un travail d’oreille ;)

  2. mahie

    Oui tu as raison cette façon de s’exercer est très bénéfique.
    Ma prof me demande bien souvent de m’entraîner en m’arretant à chaque temps, mais petite variante je dois rejouer la première note à chaque fois.
    C’est sûr que qu’à force je sais bien mieux où j’en suis dans la partition alors qu’avant je comptais plus sur la mémoire des doigts, à tel point que si je m’arrêtais quelque part je ne savais pas très exactement où j’en étais alors je devais reprendre au début….
    Cela a été la cause de grosses désillusions en cours (((( Maintenant je sais que ce n’est pas la peine de venir pour ma leçon si je ne suis pas capable de reprendre n’importe où au pied levé

    Répondre
  3. M. E

    Je dirais plutot qu’on « sort » d’une partition classique, pas normale. En Jazz, ce rythme magique comme tu le dis est réellement magique car on l’appelle le swing, et c’est ce qui provoque un ressenti chez l’auditoire. Enfin pour etre plus précis, c’est du ternaire dans le binaire, donc on l’appelle ici le shuffle ! C’est possible de l’écrire sur une partition, il suffit l’ecrire comme ça : http://musescore.org/sites/musescore.org/files/swing_0.jpg

    Musicalement :)
    M. E

    Répondre
    • Fnor

      Le but ici est de faire une pause jusqu’à être assez détendu pour enchaîner la suite. Vu que ce n’est pas fixe, ça ne s’écrit pas vraiment sur une partition, c’est pour cela que je dis que l’on « sort d’un partition normale », où la métrique est fixe.

      Evidemment, en fonction de la pause que l’on fait, on peut trouver une façon de noter le rythme sur une partition, mais ce n’est pas vraiment le but de l’exercice ;)

      Merci pour le commentaire !

  4. lisarevna

    Bonsoir
    magique c’est vrai Mais….qui pourrait m’aider sur triolet main droite et croche main gauche …c’est pour l’expliquer à propoos du dernier nocturne de Chopin
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.