Un an avec la méthode Colin

Il y a de cela un mois et demi, certains visiteurs m’ont fait découvrir – à travers leurs propres blogs – une méthode pour piano dont j’ignorais tout, la méthode Colin. J’ai depuis le plaisir de les suivre et je dois avouer que les progrès sont très encourageants.

Puisque je les suis maintenant régulièrement il me semblait important de parler de cette méthode ici mais je n’étais pas très à l’aise, ne l’ayant jamais utilisée. J’ai alors demandé à l’un de ces visiteurs, NemoXII, s’il serait prêt à écrire un article à son sujet et il a accepté. Je vous laisse donc en sa compagnie !

Logo méthode Colin

Bonjour à tous,

Je me présente brièvement : NemoXII, je suis l’un des nombreux lecteurs d’Humeur Piano et j’ai connu Fnor par l’intermédiaire de mon Blog. J’ai le privilège de vous faire partager ici mon expérience avec une méthode de piano un peu particulière nommée du nom de son concepteur : la méthode Colin.

Mon parcours

J’ai toujours rêvé de savoir jouer du piano et j’ai décidé l’année dernière de franchir le pas mais en prenant en compte les impératifs suivants.

  1. Tout d’abord, être libre de mon temps. La vie active ne permet pas toujours de suivre régulièrement un cours hebdomadaire avec un professeur et il me fallait en quelque sorte un professeur à ma disposition.
  2. Deuxièmement, un coût pas trop élevé. J’ai été effaré du prix que demandent certains professeurs pour une heure de piano, il ne faut pas s’étonner que cet instrument soit élitiste.
  3. Troisièmement, disposer d’une méthode efficace. Je démarrais de zéro et je souhaitais que l’on m’encadre dès le début pour éviter autant que possible les erreurs d’un débutant. D’après ce que j’avais pu lire sur internet, il ne suffisait pas d’avoir un professeur, fallait-il encore trouver le bon.
Méthode Rose

La méthode Rose

Je voyais bien que les contraintes que je m’étais fixées étaient assez illusoires : trouver un bon professeur, pas cher et toujours disponible, le rêve !

J’ai commencé à pianoter seul au printemps 2009 en achetant un piano numérique bas de gamme et en attaquant la méthode Rose, célèbre méthode d’apprentissage du piano pour débutant. Cependant, passé une dizaine de pages,je me suis aperçu que je n’arriverais à rien de bon de cette façon. La méthode Rose a été écrite pour être suivie avec les conseils d’un professeur, les maigres indications ne suffisent pas à se débrouiller seul. J’ai tenté une seconde méthode avec encore moins de succès.

C’est alors que j’ai fouiné sur le web et que je suis tombé sur le site de la méthode Colin. J’ai tout d’abord cru que ce site était une plaisanterie vu comment M. Colin vantait exagérément les qualités de sa méthode d’apprentissage de piano. Heureusement j’ai découvert d’autres personnes ayant franchi le pas et j’ai pu en discuter sur ce  forum.

J’ai donc profité des vacances d’été 2009 pour me lancer, je n’avais rien à perdre : mon piano m’attendait et je voyais bien qu’avec les méthodes traditionnelles, je ne m’en sortirais pas seul.

La méthode Colin, ses avantages

Cette méthode est constituée en série et ne se vend que par correspondance, chaque série représente environ 3 mois de travail, 4 séries représentent donc un an d’apprentissage. La série comprend deux livrets, un découpé en semaines qui correspond aux cours enseignés, et un répertoire des morceaux à étudier une fois la série terminée.

CDs Méthode Colin

La méthode Colin et ses CDs d’apprentissage.

Ce qui fait la force de cette méthode, c’est que M. Colin a enregistré sur CD audio toutes les explications pour être autonome. Contrairement à un autodidacte, nous apprenons avec un professeur qui nous guide constamment. Pour vous donner une idée, la première série et son répertoire doit correspondre à pas loin d’une vingtaine de CD ce qui représente 30 heures de cours.

Au premier abord on est amusé à l’écoute du CD, on se croirait à un cours de sophrologie, la voie est douce et feutrée mais on se trouve vite embarqué dans les explications de M. Colin. L’apprentissage est très progressif et permet vraiment de démarrer à partir de zéro. Certains reprocheront sans doute cet aspect mais pour un débutant on se sent en confiance et la difficulté est suffisamment dosée pour ne pas décrocher. Si besoin, on ré-écoute le CD  en cas de difficulté. Curieusement cette méthode n’aborde la clé de fa qu’à partir de la quatrième série mais cela nous permet de nous concentrer sur l’apprentissage de la clé de sol. Je rappelle que cette méthode nous apprend en simultané le solfège et qu’il vaut mieux en apprendre peu mais bien. Dans de nombreuses méthodes, je trouve que cet aspect est trop vite enseigné.

Un des autres avantages de cette méthode et que nous apprenons dès la première série  à jouer des deux mains, la lecture de la main gauche se faisant par le biais de la notation en accords américains. Le débutant constate immédiatement ses progrès en jouant de petites mélodies agréables à l’oreille ce qui le motive à poursuivre. Sincèrement, vous allez pensez que je n’ai que des éloges sur cette méthode mais je ne peux constater que mes progrès, certes je suis encore loin du but mais je progresse, là est l’essentiel.

Malheureusement, je ne peux pas comparer ces cours avec ceux d’un véritable professeur, je n’en ai jamais pris mais ce mode de fonctionnement me convient et un an et demi après je continue ma progression en attaquant la série N° 4 et l’apprentissage de la clé de fa. L’aspect autonomie n’est pas négligé car on nous apprend à jouer un morceau tout en lisant la partition, le « par coeur » n’existe pas ici. On nous apprend à gérer notre corps avec diverses astuces pour profiter de chaque temps mort pour anticiper l’interprétation de la partition. La gestion des yeux est particulièrement développée et on ne peut que reconnaitre la qualité pédagogique de cette méthode.

Présentation de la méthode par son créateur.

Et ses inconvénients

  • section modifiée le 01/11/2011 par NemoXII – corrections apportées du fait d’un plus grand recul dans l’analyse de la méthode.

Du côté des choses moins positives, on peut noter que M. Colin a prévu une vingtaine de séries pour boucler son programme mais il n’existe pour l’instant que les séries 1 à 6 plus un cahier complémentaire de fin de première année. Les séries 7 et 8 devraient sortir d’ici peu et nous ne pouvons faire confiance qu’à son auteur sur la mise à disposition du programme dans son intégralité.  Pour nous rassurer, on notera que ce programme a déjà été enseigné par M. Colin dans plusieurs écoles de musique avant sa mise en vente.

D’un point de vue pratique, il manque parfois une explication vidéo, par exemple comment utiliser la pédale forte. Même si M.Colin nous l’explique par audio, un exemple par l’image vaut tous les longs discours. Cette remarque a été remontée au professeur et un DVD devrait combler cette lacune même si M. Colin insiste sur le fait qu’il a fait le choix de l’audio car l’élève est plus attentif avec ce mode de diffusion.

Un autre point à souligner est que le fait d’apprendre à distance nécessite bien plus de rigueur et de concentration du fait de l’absence de professeur. On aurait tendance à vouloir jouer comme on le sent or il faut être très attentif aux conseils donnés sur les CD pour éviter de prendre de mauvaises habitudes dès le début. Selon moi, Il faut autant de discipline voir plus pour suivre des cours par CD audio qu’une méthode traditionnelle, vous vous retrouvez seul au piano et vous vous devez d’être aussi critique dans votre jeu que le ferait un professeur à vos côtés.
Bien sûr, M. Colin répond à toute question par mail ou téléphone mais il ne pourra jamais être derrière vous pour vous corriger si vous ne respectez pas les consignes de sa méthode.

Selon lui, sa méthode doit corriger naturellement les défauts mais tout dépend de l’individu, prenez 10 élèves, chacun interprétera les conseils à sa manière avec plus ou moins de succès. Après, relativisons : le rapport qualité/prix de la méthode est imbattable et rien ne vous empêche de prendre par la suite quelques cours si la méthode ne vous suffit pas.

Le mot de la fin

Pour conclure, je dirais que cette méthode ne peut être comparé avec un apprentissage classique avec un professeur mais correspond à un autre moyen d’étude du piano. Je comparerais cela plutôt à des cours par correspondance. Après tout certains obtiennent leur diplôme de cette façon, pourquoi ne pas apprendre le piano aussi ?  Certains crieront au sacrilège mais on ne peut que se féliciter que M. Colin ait pris l’initiative de commercialiser cette méthode, cela démocratise un peu plus ce merveilleux instrument qu’est le piano.

Pour ma part, je me moque si je ne suis pas la voie académique. Cet apprentissage me va parfaitement : je joue quand je le souhaite, je n’ai pas de contraintes et je me fais enfin plaisir en constatant ma progression. N’est-ce pas là l’essentiel ?

Je vous invite à venir découvrir mon blog que j’ai tenu à jour depuis le début de ma progression pour vous donner une idée un peu plus précise de cette méthode ainsi que le forum indépendant que j’ai créé sur la-dite méthode.

Je remercie particulièrement Fnor de m’avoir donné carte blanche sur le sujet, j’espère ne pas avoir été trop bavard ;-)

NemoXII

2 ans de méthode Colin ! (ajouté le 09/08/2011)

Nemo vient de publier son bilan après deux ans d’utilisation de la méthode Colin. Il y détaille les éléments de la pratique du piano avec la méthode Colin, mais également des conclusions plus générales sur l’apprentissage du piano.

Si vous avez aimez cet article, celui-là devrait vous plaire davantage encore !

Liens utiles

28 commentaires

  1. lilou

    Coucou,
    Je suis la méthode Colin depuis début 2007 avec un grand arret en 2009 et en ayant pas toujours eu la possibilté d’avoir un piano à disposition (pendant mes études, je ne jouais qu’une fois tous les 15 jours, puis j’ai habité Paris, et la c’était pareil jusqu’à ce que j’arrive à caser mon piano numérique dans mes 30m²). C’est vrai que la methode est bien pour ce qui est du fait qu’on avance à notre rythme, on n’a pas la contrainte du cours suivant pour lequel on se dit toute la semaine : « il faut que je sache ca pour telle date »…
    Par contre, j’avais un gros probleme lorsque je ne suivais que la méthode Colin. J’avais extrement mal au dos des que je restais plus de 15 min devant, ce qu’on pouvait appeler à l’époque, mon engin de torture… J’ai commencé à prendre des cours. La première chose que ma prof m’a dis c’est : »Mais qu’est ce que vous etes tendue ! ! ! Baissez ces épaules, elles n’ont pas besoin d’être aussi hautes! » Et depuis, je fais beaucoup attention à ca (j’ai toujours tendance à me crisper lorsque j’aborde un nouveau morceau) et ca va beaoucoup mieux…

    Voila je ne dirai pas que la méthode Colin n’est pas bien, bien au contraire puisque je l’utilise encore aujourd’hui tout en suivant des cours, mais je pense qu’il faut quand meme avoir à coté de soi de temps en temps quelqu’un qui s’y connait.

    Lilou

    Répondre
  2. Snoopy

    Bonjour,

    j’ajouterais en tant qu’utilisateur de la méthode qu’au niveau des points négatifs :
    – les erreurs assez fréquentes dans les partitions ou sur les plages des CD, qui peuvent désorienter un débutant (heureusement, le forum permet de surmonter ces pb).
    – la politique commerciale de M.Colin : on préférerait qu’il finisse les séries, plutôt que de faire des sites et des vidéos de pub (dont la fameuse série 6 attendue depuis près de 2 ans par les plus avancés d’entre nous).

    Je tempérerais également l’histoire de 1 série = 1 trimestre, 4 séries = 1an. Dans la pratique, les élèves « lambda » mettent entre 3 et 6 mois par série, + 2 à 4 mois par répertoire. Donc les 4 premières séries avec leur répertoire ont de quoi occuper au moins un an et demi à deux ans. Il y a bien sûr des surdoués qui iront beaucoup plus vite…

    Autre remarque générale, bien que c’est une bonne méthode, il n’y a pas de miracle, l’apprentissage du piano demande du travail, de la patience et du temps à y consacrer. Donc on peut arriver à un résultat tel que celui de Nemo, mais il faut y consacrer régulièrement disons au moins 30mn/j et à minima 4 à 5j par semaine.

    Enfin, en remarque par rapport aux amateurs de classique, c’est vrai que la méthode n’aborde pas ce genre de répertoire (au moins dans les 4 premières séries), mais pose de bonnes bases en terme de méthodologie. L’apprentissage au moins sur les premières séries n’est donc pas du temps perdu. Je suis moi meme amateur de classique, mais je n’arrivais pas à travailler sérieusement les morceaux, faute de méthode. Grâce à cette méthode (et à d’autres astuces que je partage sur mon blog), j’ai gagné indéniablement en facilité à apprendre des morceaux, y compris de classique.

    Répondre
  3. Okinta

    Je suis un débutant en la matière. Cette méthode est-elle réellement viable ? Je vois que vous avez tous des avis partagés donc bon…

    Répondre
  4. NemoXII

    personnellement, après 1 an et demi j’ai progressé et je suis arrivé à la série 4.
    Je ne vais pas dire que cette méthode remplace un professeur mais c’est une alternative pour celui qui souhaiterait apprendre à jouer seul et à son rythme. Lorsque l’on a une activité professionnelle, c’est quelque chose d’appréciable.

    J’avais essayé deux autres méthodes mais il n’y avait pas suffisamment d’explications pour s’en sortir seul. Celle ci à le mérite d’exister et semble fonctionner pour tous ceux qui l’ont commandés.

    Ma seule crainte est que M. Colin tarde à sortir les autres séries sinon je ne regrette rien, cet apprentissage ne sera jamais perdu et il me sera toujours possible de prendre des cours si je le juge utile.

    Répondre
  5. Chocolat94

    Hey :)
    Je pourrais avoir les partitions de la mélodie que tu a joué après un an avec la méthode Colin? :)

    Répondre
    • Fnor

      Malheureusement je ne pense pas que tu trouveras le partition car elles est soumises aux droits d’auteur et n’est disponible qu’avec la méthode Colin (composition originale).

      J’ai moi-même demandé s’il était possible d’acheter les partitions sans la méthode (CDs, explications, exercices…), mais ce n’est pas possible.

  6. Pianino

    bonjour,

    Moi je démarre la méthode ce mois ci, mais toujours avec mon professeur particulier.
    La méthode se vend par série. Aux premiers regard cette semaine dans les nouveaux morceaux et sur les commentaires apportés dans les CD, cette méthode est spontanné et évolutive. a suivre….

    Répondre
  7. pleyel

    J’ai pris des cours avec M. JM COLLIN lorsqu’il avait son école à Paris et j’ai regretté sa fermeture. Sa méthode est claire et agréable. Les mélodies sont sympatiques et variées.
    Effectivement rien à voir avec les méthodes traditionnelles où les mélodies sont plutot rébarbatives.
    Je n’ai pas utilisé sa méthode par correspondance, mais si elle est égale à celle utilisée lors des cours, c’est parfait pour démarer le piano !

    Répondre
  8. Cocomiko

    J’ai acheté la série N°1 en début d’année, j’en suis en rain d’étudier le morceau JONATHAN. Je pense bientôt commander la 2ème série. Mais impossible de m’inscrire sur le forum. Comment faut-il procéder ?

    Répondre
  9. sacha

    j’ai acheté la méthode colin en octobre 2011 et j’en suis a la serie 4 ,j’ai aussi finies les series 2 et 3 du répertoire complementaire . je suis trés épanouie par cette méthode .les morceaux sont jolies plus en avance et plus on a l’envie d’aller plus loin

    Répondre
  10. R.GEORGES

    Bonjour.
    J’ai 65 ans,je suis en retraite,et je viens de commencer mon apprentissage du piano grâce à
    internet… mais c’est la méthode Colin qui m’attire le plus,j’ai l’impression que c’est la meilleure,
    merci de me dire ce que vous en pensez…

    Répondre
  11. cerrone

    je souhaite démarrer la méthode colin Piano, je suis débutante
    quelle série dois je acheter dans l’immédiat pour débuter et faire mon année d’apprentissage

    Répondre
  12. fleurdebach

    B’jour je suis colinaute – il faut commencer par la SERIE 1 – c’est comme les fondations d’une maison – il faut faire les appuis solides en ne sautant aucune SERIE

    Répondre
  13. Nathalie

    Bonsoir,

    Avez vous des conseils sur le choix d’un piano numérique pour une débutante?
    Un piano numérique sur meuble ou portable? Un yamaha, casio ou autre?
    Merci.

    Répondre
  14. Moulin

    Bonjour
    J ai 62 ans, je suis au chômage depuis 2 ans et après avoir jouer seule du piano durant un an, je me rends compte que je ne peux plus progresser. Je relis la méthode Colin depuis plusieurs jours et aimerais bien passer à l acte.
    Mon problème est financier. Serait il possible d’obtenir les premières séries de la méthode d’occasion par un élève qui n en aurait plus l utilité. D avance merci
    Boul

    Répondre
    • Fnor

      Bonjour,

      La méthode Colin est effectivement assez onéreuse, mais je ne connais malheureusement pas d’endroit où l’on puisse trouver les séries de la méthode d’occasion facilement !

  15. Martin C

    @R.GEORGES
    Bonjour, j’ai 66 ans et depuis 2 ans j’apprends le piano avec la méthode Colin et franchement, c’est une méthode géniale. Pour moi apprendre le piano de cette manière n’est que du bonheur. Lancez-vous avec la première série et vous verrez que vous ne regretterez pas.

    Répondre
  16. Moulin

    @Fnor
    Bonjour,
    En posant ma question, je me demandais si un élève qui aurait terminé d’étudier la première série, ne pourrait pas s’en séparer à un prix raisonnable ou en faire une copie afin que je puisse essayer la méthode avant de m’engager plus loin.
    Boul

    Répondre
  17. Michèle

    `Bonjour, je suis demeure au Canada et je voulais savoir si je pouvais me procurer cette méthode ici ou l’équivalent ???? pouvez vous me guider car ça semble intéressent. Je viens de recevoir un magnifique piano de consert qu’un ami vient m’a donné et dans mon enfance j’ai appris le piano. Maintenant je voudrais recommencer à jouer. Je suis une personne autodidacte.
    Merci pour vos commentaires

    Répondre
    • Fnor

      Bonjour,

      Je viens de regarder sur le site et ils proposent de livrer au Canada. Les frais de livraison ne sont pas donnés, mais c’est probablement dû au volume des méthodes.

  18. DECAMPS

    Bonjour,
    J’aimerais beaucoup savoir improviser en piano jazz… Je suis un « vieux de 65 ans et je sais lire la musique.
    Merci de me guider.
    Vous avez des partitions écrites de cours d’improvisation ?
    Merci !

    Répondre
    • Fnor

      Bonjour,

      Malheureusement je ne joue pas de jazz et ne peut donc pas vraiment aider, mais cette question aurait sans doute plus de succès sur le forum !

  19. deburel

    @DECAMPS
    Bonjour, le jazz est une culture: aimer une langue n’est pas la parler. Commencez par jouer les boogies, des ragtimes, du blues, les thèmes des grands pianistes: Eroll Garner, Bud Powell…, ou les auteurs des styles qui vous plaisent. Reprenez les premiers boogies et blues, garder,voire simplifier la main gauche en ne jouant que les temps et jouer quelques « plans » imitatifs des phrases des thèmes. L’autre travail important consiste à improviser dans les musiques de votre culture. Par exemple jouer le refrain d’une chanson française et créer des variations autour du thème ou réinventer un refrain. Et enfin le plus important, avant que vos doigts ne se posent sur le clavier, chanter les notes puis reproduisez-les.
    Il ne peut pas y avoir de partitions d’improvisation. Dans les écoles de jazz on demande aux élèves de travailler les chorus des maîtres pour le travail technique, l’analyse et la culture.

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.