Vidéos youtube : comment bien apprendre le piano avec !

Dans cet article j’aimerais vous parler des vidéos de piano sur youtube et de la raison pour laquelle à elles seules, elles ne sont n’est pas une bonne manière d’apprendre le piano. Cependant, j’expliquerai aussi comment on peut en tirer profit pour progresser plus rapidement !

Les différents types de vidéos youtube

Tout d’abord, je tiens à faire la distinction entre deux types de vidéos :

  • Les vidéos réalisées avec le programme Synthesia où les notes colorées défilent vers un piano (vidéo de gauche ci-dessous).
  • Les vidéos où un pianiste joue le morceau et où vous pouvez voir ses mains et vous en inspirer (vidéo de droite).

 

Quels sont les éléments d’un bon apprentissage ?

Avant de pouvoir vous expliquer pourquoi ces vidéos sont très loin d’être parfaites pour apprendre le piano, j’aimerais voir avec vous ce qui constitue un bon apprentissage. Pour apprendre correctement un morceau, vous avez besoin de trois éléments :

1) Savoir quoi jouer

J’entends par là tout ce qui constitue le morceau : bien sûr les notes et le rythme, mais également tout ce qui concerne l’interprétation comme les nuances, les accents, le phrasé.

C’est le rôle de la partition et l’écriture musicale qui a été optimisée depuis des centaines d’années pour vous donner toutes les informations dont vous avez besoin de la façon la plus simple et concise possible.

2) Savoir comment jouer tout ça

C’est là que la technique entre en jeu : quels doigtés utiliser, comment jouer la pédale, comment jouer les octaves/notes rapides/passages de pouce…

Bref, ce n’est pas parce que vous savez lire un livre que vous savez comment en écrire un !

3) Se faire expliquer comment bien le jouer (et si possible se faire contrôler)

C’est fortement lié au point précédent, mais ce n’est pas parce que vous avez-vu quelqu’un faire quelque chose correctement que vous en serez également capable !

Pour un exemple plus concret, ce n’est pas parce que vous voyez quelqu’un utiliser les bons mouvements que vous les utiliserez également. Même si vous essayez de l’imiter, il faut tenir compte de la position de tout le corps : poignets, coudes, épaules, dos, jambes… et le meilleur moyen pour cela est de se faire contrôler par quelqu’un qui sait ce qui est important.

Les vidéos Synthesia

Tout d’abord je tiens à dire que j’adore regarder ce genre de vidéos, et je me retrouve à le faire bien plus souvent que je ne le devrais. Voir les notes jouées défiler au fur et à mesure a un intérêt certain. De très bons musiciens disent parfois voir les notes dans leur tête quand ils entendent un morceau, ce n’est malheureusement pas mon cas et ce type de vidéo m’aide à pallier ce problème.

J’avoue même qu’il m’arrive de jeter à un œil à ce type de vidéo pour tenter de juger la difficulté et le temps d’apprentissage d’un morceau car les vidéos sont souvent plus faciles à trouver que les partitions.

Mais cela s’arrête là !

Si l’on reprend les trois points importants, seul le premier est couvert : la vidéo vous donne les notes et les rythmes. Mais ce n’est qu’une partie du tout : il n’y a aucune référence aux nuances ou au phrasé…

Pire encore, le format vidéo pour vous donner ces informations est l’un des pires qui soit car on perd tellement de temps… Prenons l’exemple d’un livre. Chacun lit à une vitesse différente, mais je suis certain que si on vous donnait un texte vous auriez plus vite fait de le lire que d’écouter quelqu’un le lire pour vous. De mon point de vue c’est exactement ce que font les vidéos basées sur Synthesia !

Certes, apprendre le solfège requiert un certain investissement, et cela peut sembler long si tout ce qu’on veut c’est se mettre au piano, mais cela en vaut la peine !

Quelques heures suffisent à apprendre les notions de base, et la suite n’est qu’une question de pratique. C’est un investissement qui vous rapportera bien plus que l’effort initial nécessaire pour apprendre les quelques règles.

Capture d'écran illustrant les vidéos youtube faites avec synthesia

Exemple d’une vidéo réalisée avec Synthesia

Les vidéos de pianistes

Ces vidéos ont un avantage indéniable comparées aux premières : elles vous montrent comment un pianiste joue les notes, ce qui remplit le deuxième élément de l’apprentissage « comment jouer ».

Mais encore faut-il que le pianiste de la vidéo ait un bon niveau, sinon vous reproduirez ses erreurs, et ce n’est pas toujours le cas !

Cependant il y a toujours les mêmes défauts : aucun élément des nuances, du phrasé, de l’utilisation des pédales et le format vidéo où il faut mettre en pause et revenir en arrière à répétition n’est clairement pas le plus optimisé.

Capture d'écran illustrant les vidéos youtube de pianistes

Exemple d’une vidéo d’un pianiste sur youtube (AtinPiano)

Comment tirer profit des vidéos youtube

Vous l’aurez compris en lisant cet article, je pense qu’apprendre en utilisant une partition est de loin la meilleure option, et le temps nécessaire à apprendre le solfège est largement récupéré par la suite.

Ces vidéos peuvent cependant vous donner des petits coups de pouces si vous êtes bloqué devant votre partition, en particulier si vous n’avez pas de prof, vous pouvez :

  • Vérifier que vous jouez les bonnes notes si vous avez des doutes sur votre lecture du solfège
  • Regarder quel doigté le pianiste utilise sur un passage qui vous semble compliqué, afin de vous en inspirer
  • De façon plus générale, voir la position que la pianiste adopte pour aborder la pièce en question
  • En retirer des idées pour votre propre interprétation (à noter sur votre partition !)

Enfin, une bonne partie de ces vidéos lient vers une partition, ce qui peut vous dépanner dans votre recherche. Attention toutefois à la qualité de ces partitions car elles laissent parfois grandement à désirer.

Y a-t-il une meilleure façon d’apprendre si on n’a pas de professeur ?

Un professeur de piano reste actuellement, et de loin, la meilleure façon d’apprendre le piano. Cependant je comprends qu’il y ait des facteurs qui rendent cela compliqué : temps, argent, manque de professeurs dans les petites villes…

Cependant la technologie est là pour nous aider ! J’ai récemment découvert Flowkey, une application (pour Android, iOS et PC/Mac) qui vous fournit la partition, et les mains d’un pianiste qui la joue, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Flowkey reprend tous les éléments indiqués précédemment : les informations nécessaires de la partition (notes, rythmes et nuances) avec l’aide visuelle pour les doigtés et les positions correctes ! On peut de plus utiliser trois modes pour jouer par-dessus : vitesse rapide, vitesse lente et un « mode d’attente » qui détecte les notes que vous jouez et attend que vous jouiez les bonnes.

Capture d'écran de Flowkey, une meilleure solution aux vidéos youtube

Capture d’écran de Flowkey

Bien que cette solution ne soit pas parfaite, c’est la meilleure que j’ai trouvée à ce jour quand on ne peut pas prendre un professeur, et j’aurais aimé qu’elle existe quand j’ai commencé le piano !

Pour ceux qui seraient intéressés, je m’y suis moi-même inscrit et j’ai l’intention de publier une revue plus approfondie prochainement :)


14 commentaires

  1. Pascal

    Plutot que de regarder les vidéo synthesia il vaut mieux acheter synthesia. Ce n’est pas tres cher et alors on peut avoir d’autre fonction : reduire la vitesse, doigté, accompagnement, et si on joue sur un clavier midi on peut aussi avoir la fonction décrite de Flowkey

    Répondre
    • Fnor

      Tout à fait d’accord, je critique ici les vidéos extraites du logiciels et disponible sur youtube, car je pense que c’est tout ce que connaissent une bonne parties des visiteurs, et c’est très limitateur.

      Le logiciel permet effectivement d’aller bien plus loin, et outre ce que tu mentionnes déjà, il y a également une option pour activer la partition (malheureusement très peu utilisée dans les vidéos !).

      La limite de Synthésia me semble toutefois de trouver les informations concernant le doigté. Outre les morceaux qui viennent avec la version payée du logiciel, il semble difficile d’en trouver davantage !

  2. Serge

    Bonjour Fnor.
    Merci pour cet article intéressant. Pour ma part, étant autodidacte, je n’utilise jamais Synthesia, mais très souvent les vidéos de pianistes, parmi les meilleurs, de façon à bien entendre les nuances, le phrasé, et éventuellement pour le doigté, ça m’aide parfois. Je télécharge les vidéos que je visionne ensuite avec le lecteur VLC, qui a l’avantage d’être doté d »un ralenti, très utile pour les passages délicats. Le tout avec la partition bien sur. En revanche, dommage que Flowkey soit un site en anglais, qui est loin de ma bonne langue maternelle.
    Encore merci !

    Répondre
    • Fnor

      Bonjour Serge,

      C’est, je pense, la bonne méthode !

      En ce qui concerne Flowkey, je les ai contacté et ils m’ont confirmé que ce serait prochainement traduit en français, même s’ils n’ont pas pu me communiquer de date précise. La page d’accueil a déjà été traduite la semaine dernière !

      Au niveau de l’application, si on fait abstraction des cours, les icônes devraient largement suffire à se déplacer puisque c’est très visuel. L’anglais peut être un problème pour les cours, mais j’avoue qu’actuellement ils sont trop légers pour se reposer entièrement dessus, l’intérêt réside plutôt du côté des morceaux disponibles.

  3. KiWi

    Bonjour,
    Avis mitigé pour un fervent défenseur de Synthésia:

    Synthésia fait exactement ce que fait flowkey sans la vidéo mais flowkey ne semble pas avoir les nuances d’inscrites sur la partition.

    Toutefois je suis complètement d’accord que le format vidéo n’est vraiment pas le plus adapté,le mieux est d’acheter synthesia qui permet d’avoir:
    -le doigté
    -la partition (très bientot au format xml ;)
    – Un historique des progres et de la précision rhytmique très efficace

    Si l’on utilise pas la partition donc le « pianoroll » la encore je ne suis pas d’accord en voyant défiler les notes on sais qu’elles sont leur durée de plus on a également la musique en tete.
    Je suis un lecteur moyen car obligé de compter lorsque l’on sort de la portée donc j’utilise Synthésia qui m’apporte plus qu’une partition.
    Je m’explique j’ai une excellente mémoire photographique donc je vois la partition défiler dans ma tete mais je suis quand meme obligé de compter les lignes /interlignes dans ma tete pour savoir qu’elle note joué.

    Avec Synthésia je vois tous l’écran (en mode dézoomer) donc 8 mesures d’un seul coup et je sais exactement et directement ou sont les notes.

    Pour résumer éviter le support vidéo oui mais pas le logiciel Synthésia qui dans sa version complete est un outil très riche.

    Et pour les positions il y a plein de vidéos sur le net :) de plus venant du classique mais ayant bifurquer sur d’autres types de musiques plus modernes je peux vous assurer qu’il n’y a pas une technique universelle pour le « geste au piano » un bluesman ne se déplacera pas de la meme façon sur le clavier par exemple…

    Répondre
    • Fnor

      Bonjour KiWi, et merci pour ton avis détaillé !

      Je suis d’accord que le logiciel Synthésia offre de bien plus larges possibilités que le faible soutien des vidéos, je prévois d’ailleurs d’en faire une revue également, pour montrer que ce n’est pas juste des « notes qui défilent ».

      Comme je le disais à Pascal, je vois tout de même une (grosse) limitation à synthésia : c’est la faible disponibilité des morceaux avec doigté. Outre ce qui vient avec le logiciel, il est difficile de trouver les fichiers qui contiennent le doigté. Du coup l’idée est bonne, mais arrive un peu courte en pratique…

      A moins que tu ne connaisses des endroits pour trouver ces morceaux ?

  4. Sand17

    Quelle horreur!
    Pour jouer d’un instrument il faut un piano, un pianiste et une partition ( et encore pas tout le temps) et c’est tout.
    Quel est l’intérêt de ces logiciels? A mon avis si on ne sait sur quelle touche appuyer pour fair un fa ou un accord c’est qu’on ne sait pas lire une partition et jouer du piano. Après c’est vrai qu’On peut tout faire pas mimétisme comme ces enfants asiatiques qui mémorisent l’emplacement des notes sur le clavier des heures durant, les pauvres.
    Mais j’ai appris quelque chose grâce à cet article, je vais regarder un peu mieux de quoi il s’agit par curiosité. Je pense qu’avec ce genre d’appli (il y en a décidément pour tout) on peut jouer un morceau mais pas d’un instrument , je me comprend.

    Répondre
  5. Michel

    Bonjour FNOR, excellent article qui tombe à point pour moi. J’ai un prof mais je cherche toujours des moyens d’apprendre en utilisant les technologies. Bien sûr, j’utilise certains cours en ligne, surtout pour le jazz.

    Ma question: avec Flowkey, est-ce que je pourrai imprimer la partition? J’aime bien écrire sur une partition. Aussi, l’écran me rebute un peu lorsque je lis la musique. La limite de deux ou trois mesures à la fois, sur un écran en plus, m’indispose un peu.

    Merci pour tes excellentes suggestions.

    Michel

    Répondre
    • Fnor

      Bonjour Michel,

      Très bonne question, je conseille moi-même d’annoter les partitions ! Je comptais justement en faire un point important de ma revue.

      Malheureusement la réponse est non : tu ne peux pas télécharger la partition, ni annoter directement dans l’application. Du moins pour le moment.

      J’ai eu plusieurs contacts avec leur équipe, et ils se sont montrés très ouverts et dynamiques jusqu’à maintenant. Je leur demandais il y a quelques s’ils prévoyaient une version traduite en français, et à peine deux semaines plus tard la page de présentation était traduite ! Les cours eux-mêmes devraient suivre j’espère.

      Une fois que j’aurai pu finaliser la revue plus complète je compte bien leur envoyer tous les commentaires, et il n’est pas impossible qu’on voie des changements à ce niveau.

  6. KiWi

    Penser qu’il faut une partition pour pouvoir jouer du piano c’est réducteur pour jouer du piano il faut une ame et un piano c’est tout peut importe la manière d’apprendre, lire une partition ce n’est pas ce qui fait un bon musicien.

    Répondre
  7. Catherine b

    Bonjour Fnor
    Merci pour tes articles généreux. J ai essayé Flowkey et n ai pas été convaincue.
    J utilise le site français playpopsong; il n y a pas de partition écrite et il faut quelquefois transcrire; bon exercice pour moi. Le professeur nous apprend des accompagnenents ; à l oreille, on intériose les rythmes et après …on chante à tue tête. Cela m a permis de diversifier ma pratique pianistique. AmIcalement. Catherine

    Répondre
    • Fnor

      Bonjour Catherine,

      Je connais effectivement PlayPopSong bien que je ne l’aie jamais utilisé. Le « problème » est effectivement qu’il n’y a pas de partitions, et le piano n’est là que pour accompagner (la voix principalement). Ca ne convient donc pas vraiment si on veut faire du piano solo, et il me semble que sans partition il est difficile de réappliquer ce qu’on a appris à d’autres morceaux s’ils ne sont pas détaillés dans la méthode, mais tout est une question de ce que l’on souhaite !

  8. Daniel Faure

    Bonjour à tous,
    je travaille depuis 2 ans avec Synthésia, sans bien sur utiliser le pianorol mais uniquement la partition. Grace à ce logiciel, j’ai pu apprendre à lire les partitions et aujourd’hui à jouer des 2 mains en lisant la partition, donc sans regarder le clavier. Comme l’à écrit Kiwi, l’ historique des progrès est très intéressant car vous pouvez reprendre des morceaux que vous avez joué quelques mois avant et les rejouer. De cette manière vous pouvez mettre en évidence les progrès que vous avez fait.
    De plus, si vous avez des fichiers musicaux « midi’ qui comportent plusieurs instruments, vous pouvez jouer avec eux. Cela est très motivant, vous avez l’impression de jouer avec un orchestre.
    J’ai regardé ce que faisait flowkey, si ce n’est que ce que fait déjà Synthésia avec beaucoup moins d’options.

    Amicalement

    Danyjo

    Répondre

Laisser un commentaire

Attention : veillez à ce que votre commentaire soit lié à cette article, sinon il pourrait ne pas être publié. S'il n'est pas relié, vous pouvez utiliser le forum ou le formulaire de contact.